Villeneuvois : Le transport toujours plus loin avec la ligne « des deux rives »

Dès le 2 mai prochain, le réseau de transports urbains du Grand Villeneuvois prendra de l'ampleur. Une nouvelle ligne de bus gratuite empruntera de nouveaux chemins pour faire le tour de l'agglomération.

0 Shares

Entre le plan vélo, l’aide à l’achat de vélos et cette dernière nouveauté, la CAGV (Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois) met le paquet pour favoriser les déplacements doux. « On sait que la circulation routière requiert un budget conséquent pour chaque usager et nous voulons faire en sorte cela pèse de moins en moins », confirme le président de l’agglo Guillaume Lepers. L’apparition de cette ligne 6 fait écho à la disparition de la ligne 5 il y a plusieurs années de cela. C’est en partie avec cet argent récupéré par cette précédente suppression qu’à pu être financé le projet de ligne des deux rives. Car en effet, ce nouvel axe de déplacement porte bien son nom. Mis en projet en 2020, ce plan a été minutieusement étudié par Christelle Prelon, vice-présidente en charge des mobilités et Séverine Rouchaud, directrice du réseau urbain Elios. Un projet qui a aussi rencontré un large succès auprès des maires de l’agglomération concernés, qui ont chacun été consultés, étant désireux de rallier plus simplement Villeneuve-sur-Lot, tout en proposant une offre supplémentaire aux Transports à la Demande.

Cinq villes desservies

Ainsi, au départ de la gare routière de Villeneuve-sur-Lot, la future ligne 6, à partir du 2 mai, ralliera les communes de Bias, Allez-et-Cazeneuve, Sainte-Livrade, et Casseneuil et Le Lédat. Par son implantation, la ligne des deux rives permettra de mieux irriguer les zones pavillonnaires aux fortes populations. Accessible à tous, mais « pensée en grande partie pour les jeunes sans moyen de locomotion », ce transport profitera aussi aux actifs de l’agglo. « Il nous fallait que les horaires puissent coïncider avec les différents salariés des entreprises sur ce bassin », détaille Christelle Prelon, faisant ici référence aux employés de France Prune. Les jeunes, quant à eux, pourront dès lors se rendre plus efficacement dans centre villeneuvois ou encore « dans les multiples chantiers jeunes de l’agglo », comme le rappelle Marie-Laure Grenier, maire de Casseneuil, à qui l’accès de sa ville par une ligne de bus faisait partie de sa campagne électorale.

Une boucle de 28 km

Mise à l’étude pendant un an (des changements pouvant survenir au niveau des horaires), la L6 effectuera sept courses dans un sens, puis huit dans un l’autre, pour une durée d’une heure pour ce qui est de la boucle totale de 28km. Le samedi, en revanche, le nombre de trajets sera réduit à trois boucles dans chaque sens. Le premier départ aura lieu peu avant 8h le matin, pour une fin de journée aux alentours de 19h. De ce fait, des arrêts stratégiques ont été choisis, comme le lycée Etienne Restat ou encore le stade Thussant de Sainte-Livrade-sur-Lot. Arborant la couleur de la prune pour faire un subtil rappel à cet emblème local, la nouvelle ligne sera aussi porteuse d’emplois, puisque Transdev a pu embaucher trois nouveaux conducteurs. Pour découvrir le tracé en question, l’application gratuite Pysae vous donne toutes les infos sur les cinq lignes principales du réseau, tout en vous permettant de suivre votre bus en temps réel. Pour convaincre la CAGV de son importance et faire perdurer la L6 dans le temps, Guillaume Lepers a à présent un message pour tous ses futurs usagers : « Faites vivre cette ligne et utilisez là. Montrez-nous qu’elle est nécessaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 − = 79