Au Département, on croit dur comme fer en l’attractivité du territoire

Le Lot-et-Garonne est un territoire avec de nombreuses qualités. Le Conseil Départemental souhaite, en partenariat avec la CCI et l'association du Lot-et-Garonne aux Grandes Ecoles, souhaitent promouvoir le département aussi bien auprès des jeunes que des futurs Lot-et-Garonnais.

0 Shares

Le Lot-et-Garonne, un département aux nombreux atouts. C’est ce que veulent promouvoir main dans la main les équipes du Conseil Départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, les entreprises locales et l’association du Lot-et-Garonne aux grandes écoles. A l’occasion d’une visite de l’entreprise Goupil d’étudiants de 1ère et de terminale grâce à l’association, Frédéric Péchavy, président de la CCI, Sophie Borderie, présidente du Département, Nathan Maurel, président de l’association du Lot et Garonne aux grandes écoles et Olivier Pelletier, directeur général de Goupil, se sont retrouvé pour discuter attractivité du département et avenir des jeunes.
Ainsi, le département entend valoriser les atouts qui doivent inviter les jeunes à revenir sur leurs terres natales après les études ou pousser des futurs néo-lot-et-garonnais à rejoindre le territoire. «  Notre département possède des qualités innées et des qualités acquises » a commencé Sophie Borderie, présidente du département. « Une situation géographie au coeur du Sud-Ouest, une qualité remarquable de son environnement et de son patrimoine, de la douceur de vivre…Mais aussi des qualités acquises au fil du temps, forgés par les politiques publiques et le développement d’entreprises comme Goupil dans l’industrie, dans l’agroalimentaire, l’aérospatial… » Des qualités territoriales sur lesquelles compte la présidente pour attirer toujours plus de néo-Lot-et-Garonnais. « Il faut continuer à valoriser nos qualités et être capable de faire mieux que d’autres départements limitrophes avec qui la concurrence est rude. » 

L’enjeu de la jeunesse

Ainsi, au-delà de la qualité de vie et des qualités « acquises » du Lot-et-Garonne, le conseil départemental entend également promouvoir le territoire auprès des jeunes. En partenariat avec du Lot-et-Garonne aux grandes écoles et en s’inspirant de la réussite d’entreprises comme Goupil qui misent beaucoup sur l’accueil d’alternant, Sophie Borderie espère promouvoir les études supérieures possibles sur le territoire. « Aujourd’hui, on peut faire ses études supérieures à Agen, qu’il s’agisse de droit, d’AES, de débuter médecine, de biologie… Je crois également que l’alternance fait partie des leviers essentiels de l’attractivité. » Et grâce à l’association de Nathan Maurel, les lycéens invités pour la visite ont ainsi pu constater que la jeunesse était un atout particulièrement apprécié des entreprises lot-et-garonnaises comme Goupil. « Nous avons aussi un peu à coeur de faire des grandes écoles au Lot-et-Garonne ».

Que pensez-vous du Lot-et-Garonne ?

Le Département veut également aller plus loin en inscrivant son ambition dans une stratégie d’ensemble. Ainsi, en partenariat avec la CCI, le Conseil Départemental lance « Que pensez-vous du Lot-et-Garonne ? », une enquête réalisée dans le cadre de cette démarche d’attractivité. Accessible grâce à un QR Code à scanner sur son téléphone, cette enquête propose de répondre à plusieurs questions concernant la mobilité, l’économie et de la qualité de vie dans le département. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 1