Agen se met en selle avec Savoir-Rouler à Vélo

Les 2 et 4 juin, se sont déroulées les journées du Savoir-Rouler à Vélo. La prairie du Pont Canal a accueilli les agenais de tout âge pour des ateliers sur l’utilisation du deux-roues.

0 Shares

250 enfants environ sont passés par la prairie du Pont Canal à Agen ce vendredi 2 juin. Dans ce cadre vert, les journées du Savoir-Rouler à Vélo ont pris place vendredi et dimanche. L’évènement était porté par la Ville d’Agen et l’Education nationale ainsi que certains services départementaux dans le cadre du Projet Educatif de Territoire. Il vise à accompagner les élèves en dehors du temps scolaire avec des activités éducatives. La journée du Savoir-Rouler à Vélo s’inscrit dans cette démarche par le biais des Dimanches de la Prairie. L’idée principale ? « 1 dimanche = 1 activité sportive ». Hors juillet et août, chaque dimanche est consacré à la découverte d’un sport. Le vélo n’y a pas échappé : le 4 juin a été une journée d’ateliers en famille et de jeux autour de ce mode de transport durable. De 10 heures à 17 heures, enfants et adultes ont pu participer à un jeu de l’oie sur la sécurité routière avec des agents de la police municipale, à des ateliers de maniabilité ou encore à des initiations au tandem pour les adultes.

Entre apprentissage et amusement

La journée pour accueillir les scolaires s’est déroulée deux jours plus tôt. Le vendredi, 10 ateliers différents étaient proposés pour rythmer la demi-journée des élèves de CM1 et CM2. Le matin, cinq écoles étaient présentes tandis que l’après-midi il y en avait quatre autres. Emmanuelle Cugurno, adjointe au Maire déléguée à l’Action scolaire, a remarqué l’« appétit et la volonté » des écoliers qui s’impliquent au cours de la journée : « Nous voyons que ça parle aux enfants ». Leur inculquer le savoir-rouler de manière ludique est un objectif atteint à en croire Mackenzie, élève à l’école Simone Veil d’Agen. « C’est trop bien ! On est allés là-bas, à la réparation des vélos, ensuite on a fait un jeu de l’oie avec des panneaux. On a fait de la trottinette puis on est venus ici. On doit respecter les règles de stationnement. »
Les classes sont divisées en deux groupes qui tournent autour des ateliers. Ils durent environ 45 minutes, que ce soit de la pratique du vélo ou des ateliers sous forme de quizz. Malak et Dina, élèves de CM2 à l’école Edouard Herriot, savent ce qu’elles aiment le mieux : « Nous, ce qu’on a préféré, c’est la trottinette, en plus il y a des bosses ». Le skatepark a également été utilisé pour l’équilibre et le contrôle du véhicule. Le Savoir-Rouler à Vélo se décline en trois apprentissages : le Savoir Pédaler où les fondamentaux sont mis en avant (freinage, virages…), le Savoir Circuler basé sur le code de la route notamment et pour finir le Savoir Rouler « pour apprendre à rouler en autonomie sur la voie publique et à s’approprier les différents espaces de pratique ». L’objectif de la journée était alors d’allier apprentissage, notions de vivre-ensemble et de développer la motricité car, comme le rappelle Emmanuelle Cugurno, ce type de mobilité douce « est le mode de déplacement de demain ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 3