Laroque-Timbaut : pour le retour des papillons… On fête les métamorphoses !

Du 14 au 18 juin, Laroque-Timbaut s'affichera aux couleurs des métamorphoses. Un événement populaire à l'appellation métaphorique porté par Zabo Martin et sa troupe, où théâtre, conférences et autres surprises se mêleront pour faire état des changements de ce monde.

0 Shares

A l’heure des dernières réunions pour « cadrer » ce qu’il reste à fignoler de ce tout nouveau rendez-vous en Villeneuvois, la musicienne et compositrice Zabo Martin, originaire de Laroque-Timbaut, ne cache pas l’aspect fastidieux des préparatifs. « Nous sommes 60 à travailler sur le sujet, en plus de bénévoles », précise-t-elle. Pour l’heure, c’est dans l’ancien centre aéré de la commune roquentine, aujourd’hui converti par Zabo Martin en lieu de résidence pour les artistes, que la magie de l’organisation opère. Cette bâtisse qui se fait dorénavant appeler « La boîte à laver », est le théâtre des expériences et spectacles de la troupe montée par Zabo Martin en pleine crise sanitaire. « J’ai repris ce lieu il y a trois ans, bien qu’à l’abandon, pour remettre un peu de vie culturelle dans le village », se souvient la musicienne de 60 ans. Il y a moins d’un mois, Zabo et la Compagnie des Temps venus ont présenté leur deux pièces sur les scènes parisiennes : « Bakhaï, le cri du vivant » et « J’ai rêvé la révolution ». Pas le temps de se reposer donc pour ceux qui sont aussitôt redescendus en Roquentin pour mettre sur pied ces quatre jours de fête.

Mais quelle métamorphose ?

« Nous allons fêter les métamorphoses à Laroque. On parle ici de métamorphoses à tous les niveaux et donc, du monde qui évolue autour de nous ». Vous aurez compris maintenant que l’imagerie proposée sous le thème de la métamorphose d’une chenille en papillon, n’est en réalité qu’un subtil prétexte pour englober un tas de thématiques. « On va réfléchir tous ensemble à ce vaste concept autour de nombreux rendez-vous », détaille-t-elle. Cette fête des métamorphoses sous couvert de retour des papillons, ce sont donc des pièces de théâtre, des lectures et conférences qui vont se succéder pendant plus de quatre jours dans les allées de Laroque-Timabut. Des événements qui se répartiront aussi bien au sein de « La boîte à laver », que sur la place du donjon et les halles de Laroque qui sont pour Zabo le « centre névralgique des festivités. Ces lieux seront eux-mêmes métamorphosés pour l’occasion ». Nombreuses seront les thématiques abordées, tandis que les artistes et autres figures de l’événement se succèderont. Un marché des artisans est même prévu le dimanche 18 juin de 9h à 17h sur la place du donjon. De ce que laisse entendre l’organisatrice, le bouche-à-oreille a déjà commencé à faire son effet, il est donc recommandé de réserver pour les spectacles. Le programme complet est à retrouver sur la page Facebook « Cie Des Temps Venus ». A noter que si la majorité de l’événement est gratuit, les spectacles eux, seront payants, à hauteur de 10€ pour les petites formes et 15€ pour les grandes.

Un invité d’honneur

Cerise sur le gâteau, les festivités, grâce aux nombreuses connaissances de Zabo et ses 30 ans dans le théâtre de l’Hexagone, ont su se trouver un invité d’honneur en la personne de Jean-Quentin Châtelain. « C’est l’un des plus grands acteurs d’Europe, qui est passé par les plus grands maîtres de théâtre. Il viendra toute la semaine et animera une masterclass sur le théâtre le dimanche », assure Zabo qui veut se servir de ses rencontres pour faire profiter le plus grand nombre. « Il nous suivra sur tous nos spectacles pour faire un retour pédagogique. », ajoute-t-elle. Dans peu de temps, l’entrée du village et les places revêtiront quelque 300 papillons confectionnés pour l’occasion, de quoi attirer l’oeil et donner un regard sur l’événement qui attend le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

55 − 45 =