Lot-et-Garonne : Vanessa et Virginie prennent la direction du Rallye des Gazelles

Le Rallye Aïcha des Gazelles n’attend plus que Virginie et Vanessa. Les deux Lot-et-Garonnaises participeront à l’édition de 2024 pour arpenter les dunes marocaines en 4x4.

0 Shares

« Relever un nouveau défi, se dépasser, dépasser ses propres limites, être à deux dans le désert sans aucun point de repère… Ok, ça fait peur. Mais c’est accessible à tout le monde à partir du moment où on est motivées et on a de la volonté ». Virginie Laquiere s’accorde en entendant les mots de sa co-équipière Vanessa Trauquet. Les deux Lot-et-Garonnaises ont pris la décision de se lancer dans l’aventure du Rallye Aïcha des Gazelles. Elles quitteront la côte française à Nice le 13 avril 2024 pour entrer dans la course du 17 au 25 avril dans le sud du désert Marocain. Depuis 1990, ce rallye rassemble des femmes du monde entier autour de valeurs d’égalité qui parlent à Virginie et Vanessa. « Je pense que cela crée une belle énergie entre des femmes du monde entier. […] C’est un rallye 100% féminin, basé sur l’entraide. Le but du jeu, c’est que si nous voyons un équipage à côté qui galère, nous ne passons pas en traçant notre route. Ce n’est pas une course de vitesse mais plutôt une course d’orientation ». Le Rallye Aïcha des Gazelles se définit également comme une compétition responsable qui met en place des mesures durables.
Pour se préparer, Virginie et Vanessa suivront des formations de pilotage et de navigation. Elles passeront également une journée de pratique dans les Landes sur leur futur 4×4 pour s’y accommoder. C’est la première année où elles participent et n’ont pas de réelle expérience dans les sports mécaniques hormis celle de leur entourages respectifs. La course se déroule à l’ancienne, sans aucune assistance GPS avec « seulement une boussole, un compas et une carte au milieu des dunes » comme le précise Vanessa en souriant.

D’une lubie à un projet concret

Lubies de Gazelles, c’est le nom de l’association qu’ont monté Virginie et Vanessa spécialement pour l’inscription à l’évènement. Pour l’instant, seule leur pré-inscription est validée. Il faut d’abord réunir un budget suffisant pour la participation. Elles comptent sur l’aide de partenaires qui voudraient les accompagner dans cette aventure et booster leur visibilité. « Nous voulons vraiment porter les couleurs de chez nous, des couleurs locales. » Si le coût de l’inscription s’élève à 15 500 euros, ce sont 32 700 euros qu’il faut rassembler en comptant les autres dépenses telles que celles du déplacement ou du véhicule.
Vanessa et Virginie se sont rencontrées dans le cadre du travail. Le tourisme agenais les a rapprochées malgré leur caractères opposés. Mais alors d’où vient cette idée, ou plutôt faudrait-il dire cette lubie, de participer au Rallye de Gazelles dans le désert marocain ? Virginie raconte : « J’ai vu à la télé des extraits du rallye. J’étais dans mon canapé avec mon mari et mes enfants et je leur ai dit « vous voyez ça, l’an prochain c’est moi ». Ils m’ont regardé ironiquement en disant « oui, oui, c’est toi ». Et bien oui, c’est moi ! » Elle a proposé à sa collègue de se lancer dans cette aventure qui s’annonce éprouvante en mars dernier. « C’est une façon de nous redécouvrir individuellement l’une et l’autre » : le binôme est aujourd’hui bien déterminé à gravir les dunes, en espérant se classer dans le premier quart des équipages à la fin du championnat !

Renseignements //

lubiesdegazelles@gmail.com
Instagram : @lubies_de_gazelles
Facebook : @Lubies de Gazelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 + = 44