Economie : Yuzu fait appel a vous pour soutenir les entrepreneurs du 47

Après sélection d’un jury composé de différents acteurs et entreprises, une sélection de trois projets est ressortie sur la plateforme départementale Yuzu. Depuis le 14 juin et jusqu’au 22 juillet, une campagne de levés de fonds est lancée sur le site du Département.

0 Shares

Les jurés ont sélectionné trois projets pour être mis en avant sur la plateforme Yuzu. Ils les ont préféré aux 12 autres, car jugés plus matures. Les dons commencent à 10 euros, ce qui permet de développer des projets locaux issus du champ de l’économie sociale et solidaire (ESS). Le Département s’engage aussi à participer à la campagne de don. Pour un euro citoyen, il donnera lui aussi un euro (dans la limite de 3 000 € par projet). Yuzu applique le principe du « tout ou rien » qui consiste à ne donner l’argent au projet que si la somme demandée est atteinte, sinon les contributeurs seront remboursés.

Les Extraordinaires d’Aquitaine

Le 1er projet sélectionné s’intitule Les Extraordinaires d’Aquitaine. Leur projet est de créer un lieu de répit pour les parents d’enfants ayant un TSA (Trouble du spectre autistique) et/ou troubles apparentés. La personne a l’origine du plan se nomme Maryline, elle-même mère de Louis, diagnostiqué TSA (autiste). Maryline a créé l’association dans le but d’aider les parents dans la même situation qu’elle et son fils. Avec son mari, ils se battent « pour aider Louis au mieux dans ses apprentissages, qu’il gagne en autonomie ». En Lot-et-Garonne, 150 enfants sont sans solution de garde, de scolarisation ou de prise en charge, c’est pourquoi Maryline a décidé de monter cette association. Elle a besoin de 7 000 euros pour créer un espace snoezelen, une salle de jeux et de psychomotricité et pour du matériel dédié au service administratif. Il est aussi prévu de retrouver de la jardinotherapie ainsi que de la méditation animale encadrée par des éducateurs spécialisés. Pour les parents, des groupes de parole, de formation et des séances de bien-être leur seront proposés.

Les copains de la Vieille École

Le but de ce projet est de restaurer l’ancienne école du village de Bourgougnague, datant du XIXe siècle. Ce bâtiment que les locaux appellent la « Vieille Ecole » ou encore la « Maison Bleu » est désormais en maison d’hôte. En plus d’accueillir des visiteurs à la Vieille Ecole, Karine, Sylvain et leurs enfants Léonard et Zélie proposent escape games ateliers créatifs dans les écoles et MFR, visites guidées, concerts, théâtre d’improvisation, permanences sur les marchés et café citoyen pour présenter leur projet a tous les curieux. Ils ont besoin de 6 000 euros qui seront réinvestis dans l’ancienne salle de classe. Le programme consiste à réaménager la pièce en un espace de travail, de projection ou de détente équipé d’une bibliothèque, d’un grand écran et d’ordinateurs. L’objectif final est de créer un lieu convivial d’échanges et de rencontres autour de la citoyenneté et du « prendre soin », tout en restaurant un bâtiment important pour les habitants du village.

Madjou et Compagnie

La dernière association choisie par le jury n’est autre que Madjou et Compagnie, dont le but est de rendre la danse accessible au plus grand nombre. Les porteurs du projet sont Martin et Juliane, diagnostiqués d’une maladie rare neuro-dégénérative et pour laquelle il n’existe aucun traitement. Autour d’eux, des proches se sont rassemblés petit a petit pour créer cette association qui a pour objectif de mettre en place des ateliers de danse adaptés et inclusifs sur la commune de Villeneuve-sur-Lot. Pour réaliser ce projet, ils ont besoin de 4 000 euros afin de financer l’achat de matériel, organiser des sorties adaptées et des rencontres handidanse et rémunérer une animatrice spécialisée. Tout le monde est le bienvenu afin de réunir et de partager des moments autours d’atelier de danse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 28 = 29