Agen : Un premier salon des collectivités et maires lot-et-garonnais

Le 13 octobre prochain, Agen Agora accueillera le premier salon des maires, de l'action publique et des collectivités du Lot-et-Garonne. Une initiative souhaitée par de nombreux maires dont certains sont parfois isolés dans les milieux ruraux.

0 Shares

«Etre maire aujourd’hui ce n’est plus pareil qu’il y a 30 ans ». Crise sanitaire, crises sociales, financières, énergétiques… Le porteur de l’écharpe tricolore à vu son rôle et la considération qu’il lui ait portée changer depuis ces dernières années. On compte dans le département 317 maires et autour de 10 000 conseillers municipaux. Autant d’élus, souvent ruraux, et de personnels qui ne peuvent pas toujours se rendre à Paris à l’occasion du salon national des maires de France et dont certains sont souvent assez isolés. A alors germé l’idée en Lot-et-Garonne, grâce à l’association des Maires de Lot-et-Garonne (AdM47), de « s’approprier ce concept national et de coupler la grande réunion des maires avec un salon des territoriaux en organisant le premier salon des maires, de l’action publique et des collectivité en Lot-et-Garonne le 13 octobre prochain » a annoncé Jean Dionis, maire d’Agen et président de l’AdM47, qui avait eu l’occasion de se rendre à Paris pour l’évènement national. « C’est un pari pour lequel nous sommes très optimistes. »

Rassembler maires urbains et maires ruraux

Dans une société en mutation, les élus doivent aussi s’adapter. Devant une grosse nuance entre l’exercice urbain et rural, il fait aussi faire face à de nouveaux défis : la complexité administrative, l’état qui se retire de plus en plus, les réseaux sociaux, la proximité avec les gens… « Aujourd’hui, quand il y a un problème, l’interlocuteur c’est souvent le maire », pointe Guillaume Lepers, maire de Villeneuve sur Lot. « Pourtant, on est chaque jour un peu plus confronté à de l’agressivité surtout avec les réseaux sociaux ». Un poids de l’écharpe qui se fait chaque année un peu plus lourd et qui fait naître une inquiétude quand aux perspectives de candidats pour les élections de 2026. Ainsi, l’organisation de ce premier salon a pour vocation de rassembler les maires urbains et ruraux du département afin d’échanger sur de nombreuses thématiques et problématiques rencontrées mais aussi pour permettre aux personnels territoriaux d’échanger avec des partenaires et prestataires locaux mais aussi de se rencontrer.

Tables rondes et conférences

L’entrée du salon, gratuite, est certes ouvertes à l’ensemble des élus (maires, adjoints et conseillers municipaux) et agents territoriaux mais également à toutes les personnes intéressées par le monde des collectivités. Car même si le salon est ciblé pour le monde territorial, l’idée reste celle de l’accessibilité. En plus de 50 crabes de partenaires privés et institutionnels, des tables rondes sur des sujets d’actualités et des thématiques particulières seront également proposées par exemple sur la restauration du lien démocratique grâce à l’élu local par un le politologie Arnaud Benedetti ou sur les nouveaux dispositifs en faveur des collectivités avec la CAF 47.
Deux assemblées générales seront quant à elles réservées aux élus : l’assemblée générale statutaire de la l’ADM47 et une assemblée ordinaire sur la thématique « Etre maire à l’heure des réseaux sociaux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 72 = 79