Lot-et-Garonne : 34 ans après sa création, l’Agropole fait son premier petit

34 ans après sa sortie de terre à Estillac, l'Agropole s'étend avec un deuxième site à Damazan dans la zone d'activité de la Confluence. Le début d'un essaimage qui devrait se poursuivre dans les prochaines années sur le territoire.

0 Shares

L’Agropole agenaise a désormais une petite soeur damazanaise. 34 ans après la sortie de terre à Estillac, c’est aujourd’hui à Damazan qu’elle essaime sa seconde pépinière. Inaugurée mardi 5 septembre, l’extension du Confluent s’étend au coeur de la zone de la Confluence sur 3200 m2 dont 800 de cellules destinées à accueillir les futures jeunes entreprises. Si le site agenais a su s’inscrire au fil des ans comme la première technopole agroalimentaire d’Europe. Mais la rançon de la gloire faisait que le site était dorénavant plein alors que les bonnes idées lot-et-garonnaises continuaient à fleurir et que de nombreux projets lorgnaient sur une installation dans les locaux. En 2021 naît donc la réflexion d’essaimer l’Agropole pour permettre de continuer à faire prendre vie à des projets.

« Les seules limites sont celles que nous nous fixons »

Les nouveaux porteurs de projets agroalimentaires auront désormais la possibilité de s’installer également à
Damazan. Avec l’innovation comme mot d’ordre, « l’Agropole souhaite proposer son expertise au-delà de ses
frontières en développant ses aides aux start-ups à l’échelle nationale.  » Gardant sa volonté d’un accompagnement adapté à chaque porteur de projet agroalimentaire, la Technopole Agropole souhaite développer son offre pour porter le plus grand nombre d’entreprises sur le chemin du succès. L’extension à Damazan est l’occasion pour ces porteurs de projets de suivre un accompagnement personnalisé et modernisé qui gardera l’accès à toutes les fonctionnalités de la Technopole d’Agen comme l’incubateur ou encore la platefroce d’innovation Agrotech. « C’est un projet majeur qui se concrétise », a souligné la présidente du Conseil départemental, Sophie Borderie. « C’est une formidable réussite, c’est 30 ans de success story industrielle. » Pour la présidente, le département doit continuer à « tirer son épingle du jeu. »

On tap Cocktail et Diva Flora, premiers installés

« Il faut continuer d’avancer dans l’irrigation entrepreneuriale du département », a continué Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine et présent pour l’inauguration du nouveau site en avançant déjà qu’il ne s’agissait là que du début de l’essaimage de l’Agropole dans tout le département. Et preuve en est, cette irrigation entrepreneuriale est déjà sur la bonne voie avec, à peine inaugurée, deux entreprises déjà installées dans les locaux.
Guillaume et Sophie, fondateur de la société On Tap Cocktail, des cocktails vendus en fûts et servis à comme une bière à la pression, ont étés sélectionnés par le jury afin de faire partie de l’aventure Agropole. Devant un site d’Estillac complet, ils font donc partis des premiers locataires des lieux. De même pour la société Diva Flora, une société de soin et de bien-être dans le domaine de la cosmétique et des compléments
alimentaires. Comme sa grandeur soeur estillacaise avant elle, il n’est à n’en pas douter que bientôt, l’Agropole de Damazan sera elle aussi prise d’assaut par les acteurs Lot-et-Garonnais de l’avenir agroalimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 − = 76