Agen : point d’étape du chantier « deux-mains» du CFA La Palme

Depuis 2015, le Centre de formation d'apprentis (CFA) La Palme subit d'importants travaux de rénovation et d’extension. Le 5 septembre dernier, un point d'étape sur le chantier était effectué avec les partenaires en présence d'Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine.

0 Shares

10 ans de travaux et 18 millions d’euros investis. Depuis 2015, le CFA La Palme, premier construit en France, effectue des travaux de rénovation et d’extension de taille afin de moderniser les installations et pouvoir accueillir les étudiants des 8 filières articulées autour de 14 métiers répartis sur deux sites : L’un situé impasse Morère et l’autre avenue de Colmar. « Un tel projet c’est forcément des questions, des évolutions et des remises en question mais une chose est restée invariable depuis le début : le CFA La Palme restera impasse Morère à Agen « , insiste Jean-François Blanchet, président de la chambre des métiers et de l’artisanat 47.

Une livraison prévue pour 2025

Ce vaste projet de réhabilitation et d’extension est porté par la CMA NA, avec le soutien du Conseil régional, l’Agglomération d’Agen, le Conseil départemental et l’Etat. Avec la contribution de l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA) sur les investissements d’équipements. Les apprenants du CFA La Palme et leurs maîtres d’apprentissage ainsi que les agents du CFA La Palme et de la CMA NA étaient conviés pour découvrir l’état d’avancement du projet. Ces travaux, livrés pour 2025, se composent de la construction d’un bâtiment accueil-administration pour l’ensemble du site, de la construction d’un nouveau bâtiment en substitution du Pôle Industrie actuel, la restructuration partielle des locaux existants, du traitement de l’accessibilité sur les bâtiments existants est à créer, de l’organisation des circuits logistiques et la gestion des déchet, de travaux d’amélioration thermique et de la construction d’une extension qui accueillera les pôles Mécanique, Industrie et des salles d’enseignements généraux sur un terrain situé avenue de Colmar.

Des inquiétudes pour l’avenir

Si le CFA La Palme accueille cette année plus de 1000 apprenants, des inquiétudes planent sur l’avenir de l’apprentissage. En effet, si les effectifs dans les CFA sont bons, le problème vient de plus haut. Le gouvernement envisage une nouvelle baisse des niveaux de prise en charge des « coûts contrats » avec une diminution de 8 % du financement des formations emblématiques de l’artisanat de premier niveau (CAP) « Si elle est confirmée, cette nouvelle baisse va se traduire par un véritable coup d’arrêt pour la formation par apprentissage dans les métiers de l’artisanat », craint la CMA France.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − = 6