Agen : Avec la formation aux gestes qui sauvent, « faire c’est sauver »

Agir et sauver, oui mais comment ? Les gestes de premier secours sont parfois un lointain souvenir ou parfois des bases un peu floues. Pour permettre aux Agenais qui le souhaitent de se former, la ville d'Agen met en marque son engagement numéro 23 et propose des formations gratuites aux premiers secours.

0 Shares

« Les gestes qui sauvent, nous étions habitués à les avoir mais aujourd’hui on les perd », commence Nadège Lauzzana, adjointe au maire, santé et salubrité publique, hygiène et propreté. Aujourd’hui, moins de 20% des français sont formées aux gestes de secours alors qu’ils peuvent faire basculer une situation du dramatique à la belle histoire.
Dans son mandat 2020-2026, la municipalité agenaise avait tenu à prendre l’engagement n°23 « Encourager les premiers secours d’urgence par les citoyens ». Repoussée à cause de la crise Covid, l’opération est désormais sur les rails et les sessions de formation seront ouvertes par trimestre jusqu’à la fin du mandat. « Nous avons tous des petites bases mais il faut être sûr d’avoir les bons gestes », continue l’adjointe. Et pour acquérir ces compétences, la ville d’Agen propose à ses citoyens de se former gratuitement pendant deux heures grâce un partenariat avec la société Krisis Conseil, cabinet de conseil en gestion et communication de crise. « On a un programme précis, clé en main, pour savoir alerter, protéger, avoir les bons gestes, se servir d’un défibrillateur… » précise Nadège Lauzzana. « Faire, c’est sauver ».

Devenir acteur de sa sécurité et celle des autres

« Aujourd’hui, les accidents peuvent arriver à tout moment. Dans la rue, dans sa famille, ça peut être son père, sa mère, un enfant… », expose Geoffrey Fillet, fondateur de la société partenaire Krisis Conseil et ancien sapeur-pompier de Paris. « Ici, on veut proposer une formation ludique, à laquelle il est facile d’assister et qui permet d’être acteur de sa sécurité et celle des autres. »
Désobstruer les voies aériennes, faire une compression en cas de blessure profonde, avoir les bons gestes pour un massage cardiaque, même sur un petit bébé, mettre en position latérale de sécurité…Autant de gestes qui peuvent changer la donne. « Se former, c’est augmenter les chances de survie d’une victime en attendant les secours ».
Après une phase test organisée auprès des services de la mairie et qui a suscité un véritablement engouement auprès de ses fonctionnaires, la ville d’Agen a ouvert les créneaux horaires destinés aux Agenais ou habitants de l’Agglomération de plus de 18 ans résidant, travaillant ou à une association à Agen. « Nous avons essayé de trouver différents créneaux pour que les gens puissent venir facilement », explique Geoffrey Fillet. « Les commerçants sont souvent fermés le lundi donc on a ouvert un créneau pour ce qui souhaite se former ce jour là tandis ainsi qu’un créneau le mercredi pour d’autres publics. » Chaque session dure deux heures avec dix personnes maximum en salle Canal de la mairie annexe. Pour rendre la formation ludique, deux équipes de 5 personnes s’affronteront sur un modèle de question à la « Burger Quizz », célèbre émission d’Alain Chabat. Les formulaires d’inscription aux sessions sont disponibles sur le site de la ville d’Agen : agen.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 52 = 61