Biarritz Olympique-SUA : comme on se retrouve…

En ouverture de la 9ème journée de Pro D2 jeudi soir à 21h, le SUA LG fera le déplacement sur la pelouse de Biarritz. Une rencontre particulière compte tenu de leur proximité au classement, sans oublier le dossier rachat avorté cet été.

0 Shares

Pour le SUA, contre Biarritz, il faudra dans tous les cas montrer un bien meilleur visage que celui observé lors de la réception de Dax il y a pratiquement deux semaines maintenant. Car si le SUA peine à confirmer dans la copie rendue sur le terrain ces derniers temps, le plus « qu’abordable » match sur le papier contre les Dacquois n’a fait que confirmer les doutes déjà perçus par les supporters. Un match excessivement brouillon de part et d’autre avant une illumination bienvenue de Kolinio Ramoka, ouvrant le compteur agenais après 50 minutes de disette. Avec un petit 7-3, il est certain que l’on a vu mieux à Armandie…. Le calendrier adapté à la Coupe du monde a-t-il posé défaut à la préparation des matchs, les rencontre s’enchaînant parfois de manière irrégulière ? C’est un des arguments avancés par le staff, mais il faut aussi relativiser, le calendrier était tout aussi embêtant pour les concurrents des Lot-et-Garonnais.

Si loin mais si proches

Agen entame désormais une nouvelle série de trois rencontres en autant de semaines, à savoir Biarritz, Béziers et Vannes. Rapporter au moins deux victoires serait déjà une performance pour les Agenais. Quant à jeudi, il faudra lutter contre Biarritz (9ème à 17 points) qui talonne le SUA (8ème à 19 points) au classement. Les deux formations sont en haut du ventre mou de la Pro D2, mais restent tout de même encore en dehors des six premiers. Il existe un impératif de remonter au classement pour les deux équipes avant de voir d’autres clubs s’enfuir devant elles. Il y a un an, Agen était parvenu à récupérer une superbe victoire à Aguilera, en comptant sur une défense de fer et une efficacité des grands soirs sous les ballons hauts, la même recette est-elle donc attendue cette semaine ?

Un choc attendu

A n’en pas douter, Agen-Biarritz, c’est une affiche qui sent la poudre, au-delà même du simple contexte sportif. Pour rappel, le SUA avait tant bien que mal attendu l’arrivée de Jean-Baptiste Aldigé, président du directoire du Biarritz Olympique, en compagnie de Louis-Vincent Gave, pour un potentiel rachat du SUA. Un dossier qui a trainé de longs mois avant d’être finalement interrompu net pendant l’été, le duo biarrot ne parvenant pas à vendre le BO (Biarritz Olympique). Depuis, le manager du SUA Bernard Goutta n’a pas mâché ses mots pour qualifier celui qui aurait pu être son patron. Jean-Baptiste Aldigé qu’il qualifiait alors « d’enfant gâté qui joue à la Playstation ». Côté recrutement, car les dirigeants de Biarritz devaient ajouter quelques joueurs dans leurs bagages, là non plus, cela ne collait pas avec les intentions du Catalan : « Cela partait sur de mauvaises bases. Le recrutement était déjà très avancé avec le potentiel repreneur et il ne correspondait pas à nos besoins, ça allait détruire tout notre process de recrutement qu’on a mis en place avec nos jeunes ». A coup sûr, ces propos-là n’ont pas été oubliés côté Biarritz. Les Agenais seront attendus.

Vie de groupe //

Vague de prolongations en attente chez les jeunes

Lors de la dernière intersaison, le SUA s’est montré quelque peu effacé dans l’exercice du mercato, l’obligeant aujourd’hui à compter sur l’effectif déjà en place et sur la vague de jeunes espoirs qui ont intégré l’équipe professionnels depuis la saison dernière. C’est dans ce contexte que le club se doit de préserver sa jeune lignée, destinée à succéder à certains cadres encore en place. En effet, les contrats d’une vingtaine de joueurs arrivent à terme pour cette fin de saison. Parmi eux, nombreux sont des fameux jeunes joueurs. C’est ainsi que le SUA a pratiquement acté les prolongations de Mathieu Bonnet (six matchs cette saison), Alex Burin (sept matchs cette saison), Hans Lombart-Buret (sept matchs cette saison) et de Jules Lebian (cinq matchs cette saison). De bonnes nouvelles pour l’équipe qui conserverait son ossature d’ores et déjà titulaire sur les flancs de la mêlée au poste de pilier, en plus des espoirs que sont Mathieu Bonnet et Jules Lebian, auteurs de bonnes sorties en match depuis le début du championnat. Pour ce dernier, cela serait son premier contrat professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

41 − = 36