SUA : un match décisif pour basculer durablement chez les « gros »

À la suite d'une victoire aboutie sur le papier, le SUA LG tentera d'accrocher sa première victoire à l'extérieur de la saison lors du dernier match hors de ses terres cette année. Pour cela, il faudra se défaire de Soyaux-Angoulême vendredi à 19h30.

0 Shares

Les plus passionnés de cyclisme ont inventé un jour l’expression « faire l’élastique » pour qualifier un coureur distancé qui finit toujours par revenir sur la tête de course. Pour autant, cet adage pourrait aussi très bien s’accommoder à la saison du SUA. En effet, les « Bleu et Blanc » n’ont de cesse de faire des allers-retours entre le haut et le bas du ventre mou de Pro D2. Avec du recul, là est peut-être la preuve du niveau homogène du championnat, et pas forcément pour le meilleur… À nouveau et en un match, les Agenais sont passés la semaine dernière d’une 10ème place « presque » alarmante à une 7ème position désormais « presque » prometteuse dans l’esprit.

Un succès parlant

Pour cela, il a fallu que le SUA sorte du piège columérin à domicile vendredi dernier. Et force est de reconnaître que si le jeu à l’agenaise n’est toujours pas au goût du jour, les hommes de Bernard Goutta ont récolté leur plus large victoire de la saison (12 journées jouées pour le moment).

Dominateurs, les Lot-et-Garonnais n’ont que peu laissé d’espace aux Haut-Garonnais et même si la discipline n’est pas encore au point, le score des visiteurs n’en est resté qu’à trois petits points. C’est bien dans le « rugby Goutta » que le SUA s’est détaché de son rival du soir, en enchaînant deux essais sur maul (23e ; 32e) en moins de dix minutes. Au retour des vestiaires, Clément Guarrigues s’envolait même vers l’en-but (43e), après avoir été mis sur orbite par ses pairs chez les arrières, au terme d’un superbe mouvement des siens, basculant d’une aile à une autre. Alors qu’Armandie s’attendait possiblement à un festival offensif des Agenais, le carton rouge adressé à William Demotte a rapidement calmé cette tendance. De ce fait, l’explosivité et les ambitions agenaises sont retombées tout aussi rapidement en seconde période. Pour autant, et c’est assez rare pour être souligné, le rideau défensif a tenu. Même réduits à 14 contre 15 pendant trente minutes, Colomiers n’est pas parvenu à inscrire le moindre point. Score final 22-3, rien de frappant mais à coup sûr le succès le plus parlant au tableau d’affichage. « Dans l’esprit, c’était un bon match, car on est resté impliqués durant les 80 minutes sans avoir une baisse de rythme notable. Il y a qu’un regret, c’est encore de ne pas jouer un match entier à 15, c’est une faute qu’on doit rapidement régler », se remémore le capitaine suaviste.

Ne pas empirer la série

Le bonus offensif empoché, le SUA revient donc à la 7ème place du championnat, à une petite longueur d’Aurillac, 6ème et premier barragiste virtuel. Toutefois, d’un autre point de vue, on pourrait dire qu’Agen n’est qu’à cinq points de la 14ème place. Et force est de constater une fois de plus qu’Agen n’a toujours pas su l’emporter cette saison à l’extérieur. Avec seulement trois petits points inscrits en dehors d’Armandie, le SUA est la 14ème meilleure équipe à l’extérieur cette saison avec déjà 192 points concédés en six matchs. De plus, Agen s’était déjà incliné à Angoulême il y a un peu plus d’un an. « C’est un match capital pour bien faire la bascule sur le dernier match de l’année la semaine prochaine, dans la bonne partie de tableau et la bonne dynamique », analyse-t-on du côté SUA. Pour cela, il faudra tout de même se montrer plus discipliné, les Agenais restant sur trois cartons rouges reçus lors des quatre derniers matchs. Une statistique qui ne ressemble pas à ce que propose le SUA habituellement, lui qui était il y a encore peu l’une des équipes les plus « sages » de Pro D2 au bilan des cartons récoltés.

Angoulême, actuel 15ème du championnat, est un adversaire largement à la portée des Lot-et-Garonnais. Mais pour autant, ces mêmes Lot-et-Garonnais n’avaient pas pu obtenir mieux qu’un match nul contre la lanterne rouge rouennaise en septembre. Le staff agenais a évidemment ciblé la rencontre. L’enjeu étant de taille, la grosse équipe devrait être de sortie. Une victoire est nécessaire pour de multiples débouchés positifs donc. Il serait pas mal pour les Agenais de s’offrir un beau cadeau avant les fêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

68 − 60 =