Lot-et-Garonne : 2024, une année « riche en histoires à écrire » pour la CCI 47 

L’heure de tirer le bilan et lancer la locomotive pour la nouvelle année. Frédéric Péchavy, président de la Chambre de commerce et d’Industrie, et Yannick Villeneuve, directeur général, dressent le bilan de l’année passée et les perspectives et lignes de travail pour cette nouvelle année. 

0 Shares

« Une année charnière », c’est ainsi que Frédéric Péchavy et Yannick Villeneuve ont pu qualifier 2023 pour la CCI. Contexte économique et géopolitique toujours très compliqué. Tensions au Proche-Orient, guerre en Ukraine, tous ces événements ont pesé sur le climat économique dans le département. « En 2023, nous avons été confrontés à un climat inflationniste avec un arbitrage fait par les consommateurs, la pression sur les prix et la pression des distributeurs sur le secteur alimentaire », dresse Frédéric Péchavy. 

Développer le tissu d’entreprises et le territoire 

Ainsi, dans ce climat délicat, la CCI s’est appliquée à sécuriser la création et la reprise des entreprises dans un tissus où la moitié des dirigeants ont plus de 55 ans. « En 2023, nous avons accompagné 500 porteurs de projets et 300 dirigeants » détaille le président de la chambre. « C’est d’autant plus important d’accompagner les porteurs de projets et les créations entreprises que les 3 premières années sont toujours difficiles », appuie Frédéric Péchavy. 
Dans cet objectif de développement du tissus d’entreprise et du territoire, la CCI a réalisé toute une série d’action en faveur des entreprises tout au long de l’année 2023 : le soutien d’entreprises avec les distinctions France 2030, l’accompagnement digital des entreprises, notamment en matière de cybersécurité qui devient un enjeu de plus en plus prégnant, l’accompagnement à l’export pour les entreprises lot-et-garonnaises avec des évènement dédiés à l’international. Mais aussi l’accompagnement des entreprises à relever les nouveaux défis de mutation et de transition énergétique, de RSE ou même de santé au travail en s’arrêtant au travers de tables rondes sur la santé des dirigeants. 
Et garder des entreprises dynamiques, c’est aussi travailler sur l’attractivité du territoire notamment auprès des jeunes. « On doit capitaliser sur les jeunes », argumente Fréderic Péchavy qui fait de ce sujet un de ses fers de lance. « Il faut continuer à leur proposer des formations adaptées sur le département et les conserver » Et cette stratégie d’attractivité, auprès de la jeunesse, s’est faite notamment avec des dispositifs tels que de firme en firme qui comptait cette année les candidatures d’une cinquantaine d’entreprises pour se faire connaître des jeunes lot-et-garonnais.

2024, une année ambitieuse

Et pour 2024, la chambre consulaire et ses équipes voient déjà une année « riche en histoires à écrire » comme l’a décrit Yannick Villeneuve, directeur général. Au delà d’un objectif d’augmentation d’effectif de 20% avec 5 nouveaux recrutements, la CCI 47 entend se redéployer géographiquement avec une présence renforcée à Villeneuve et Marmande ainsi qu’un nouveau siège à Agen, en contact direct avec La Serre, nouvelle pépinière d’entreprise qui sort actuellement de terre sur la Technopole Agen-Garonne. « Nous avons comme objectif de redevenir un acteur majeur du service aux entreprises et à l’emploi de demain. » 
Se redéployer, réinvestir le territoire, recentrer l’offre, c’est l’année des « re » pour la CCI qui compte bien poursuivre cette stratégie de redéploiement pas seulement en 2024 mais aussi pour, au moins, les 4 ans à venir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

82 − = 76