Villeneuve-sur-Lot : l’Aérofestival se décale en septembre pour mieux nous surprendre

Habituellement organisé à la fin du printemps, cet événement majeur du calendrier lot-et-garonnais opte pour une nouvelle date, après l’été.

0 Shares

« Cette année, j’ai décidé de changer ! » Après une monumentale édition 2023 qui s’est conclue en apothéose avec la venue de la Patrouille de France, Mikaël Brageot, l’organisateur de l’Aérofestival de Villeneuve-sur-Lot, dévoile ses plans pour la suite de l’aventure. En effet, le prochain millésime n’aura pas lieu en mai/juin comme à l’accoutumée mais prendra place du lundi 23 au dimanche 29 septembre. Plus qu’un simple décalage, c’est un changement de saison pour ce rendez-vous parmi les plus populaires du calendrier événementiel lot-et-garonnais. Les raisons sont multiples mais tiennent avant tout à des questions d’organisation.

Une organisation plus simple en automne

« L’ampleur du dernier Aérofestival a quelque peu usé les 100 à 120 bénévoles mobilisés. Avec tous les ponts du mois de mai, c’est difficile de pouvoir réunir tout le monde et dans les derniers jours, c’est un véritable rush. En basculant à l’automne, ça nous laisse tout l’été pour se mettre en place tranquillement. Et comme tout se décide au mois de décembre, ce délai supplémentaire ne sera pas de trop car cinq mois, c’était toujours un peu court… », détaille Mikaël. La proximité avec le passage du Tour de France (arrivée à Villeneuve le jeudi 11 juillet et départ depuis Agen le lendemain) aurait également pu être source de complications. Sportivement, il y avait aussi un intérêt à ce nouveau positionnement saisonnier puisque la compétition de voltige villeneuvoise ne sera autre que la dernière de la saison dans l’Hexagone. « D’habitude, on est la première, rappelle Mikaël. Les pilotes manquent encore un peu d’entraînement. Là, ils seront tous bien rodés et motivés à l’idée d’arracher un dernier bon résultat. Le niveau devrait être encore meilleur et ça, c’est bon pour le public ! » Cette nouvelle date, à la fois suffisamment éloignée de la rentrée scolaire tout en restant dans les « beaux jours », présente encore quelques autres avantages. L’aéroclub pourra surfer sur l’engouement de la manifestation pour engranger de nouveaux adhérents (les licences fédérales reprennent le 1er octobre). Pour les armées et la filière aéronautique, c’est aussi plus propice en matière de recrutement avec le début des campagnes d’orientation.

Un beau programme en préparation

En bref, vous l’aurez compris, les arguments ne manquent pas pour justifier ce changement. Mais quid du programme de cette édition 2024 ? Déjà, la Patrouille de France ne sera pas de la partie. L’Armée de l’Air dans son ensemble sera malheureusement mobilisée dans son ensemble à Istres ce même week-end pour la célébration de ses 90 ans d’existence. Pour autant, Mikaël Brageot l’assure, il y aura de très, très belles choses à voir. « Nous sommes en discussions avancées avec la Marine et l’Armée de Terre pour faire venir des appareils incroyables. » Pour les années suivantes, un retour de la mythique PAF n’est pas à exclure. L’Aérofestival de Villeneuve a encore de beaux jours devant lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 3 =