Puppy Pilates : le nouveau concept qui séduit les amoureux de chiots et amateurs de sports

Coach de pilates et gérante de Pilates Touch au Passage d’Agen, Céline accueille désormais des petits chiots en plus de ses adhérents. L’objectif : faire du pilates un exercice de détente et de plaisir.

0 Shares

Faire une séance de pilates en câlinant des chiots, c’est le nouveau concept du club Pilates Touch au Passage d’Agen. À la tête de ces cours, Céline, la gérante des lieux et coach de sport, est venue avec l’idée du Puppy Pilates (méthode de renforcement des muscles profonds, responsables de la posture) en travaillant avec son propre chien. « Il est arrivé dans ce club quand il avait deux mois et demi et mes adhérents ont adoré sa présence », raconte l’experte en bien-être. Depuis, Céline s’est associée à des éleveurs de la région qui amènent entre six et neuf chiots par session. 

Ayant généralement lieu le samedi, les cours se déroulent en deux parties. Dans un premier temps, la coach de pilates se concentre exclusivement sur sa discipline. Dans un second temps, après une quinzaine de minutes, les stars à quatre pattes font leur entrée. À peine posés sur le plancher, les chiots s’empressent de jouer avec les adhérents. Les exercices proposés par Céline deviennent alors plus compliqués à effectuer. Face à l’excitation générale de la salle, Céline dédie un moment de détente et de plaisir avec les chiots pour chaque session. 

Des bienfaits pour l’humain, mais aussi pour les chiots

Les bienfaits du Puppy Pilates concerneraient la réduction du stress, une détente physique et un bien-être émotionnel. « Pour moi, le pilates, c’est une thérapie et j’en ai besoin pour me ressourcer, guérir de mes maux intérieurs et me sentir bien », confie une habituée du cours. Pour les chiots, les bienfaits seraient aussi nombreux. « Ce cours permet d’apaiser les humains, mais aussi de sociabiliser les chiots », explique Céline. 

Cyril, éleveur depuis 2018 à l’élevage canin de Déméter, confirme l’importance de ces sessions pour les chiots. « Nous habitons vraiment en pleine campagne, donc nos chiots sont habitués à être sur des grands espaces d’herbes, mais à part les oiseaux, les tracteurs et nous, ils ne voient pas grand-chose. » Se dépenser dans les séances de pilates, serait ainsi un bon moyen de les sociabiliser. « On voit la différence quand on rentre à l’élevage, ils sont beaucoup plus avenants vers n’importe qui », ajoute l’éleveur canin. La prochaine étape pour Céline est de travailler avec des associations animales telles que la SPA. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 5 =