Agen : l’arrêté sur la circulation des vélos reconduit mais adapté 

Nouvel équilibre entre piétons et cyclistes à Agen : après une expérimentation controversée, la municipalité adapte son arrêté sur la circulation en zone piétonne, désirant une cohabitation apaisée et sécurisée et répondant aux besoins des différents usagers de l'espace urbain.

0 Shares

Le jeudi 29 février marquait la fin de l’expérimentation de l’interdiction de circuler en zone piétonne pour les vélos et les EDPM (Engins de Déplacement Personnel Motorisés) dans le centre d’Agen. Mis en place en juillet 2023, cet arrêté faisait suite à plusieurs accidents, notamment impliquant des trottinettes électriques et des piétons. Pour rappel, en février 2023, un petit garçon de 5 ans avait été percuté par une trottinette électrique, entraînant de graves blessures. Cet arrêté interdisait alors toute circulation dans une zone définie au cœur de la ville, incluant le boulevard de la République, sous peine d’une amende pouvant atteindre 150 euros. « Les usagers des vélos évoluent. Aujourd’hui, nous avons des livreurs à vélo et des trottinettes électriques atteignant jusqu’à 25, voire 30 km/h », explique le maire d’Agen, Jean Dionis. « Ces éléments constituent des causes objectives de conflits entre les cyclistes et les piétons. Il est logique que la zone piétonne soit sécurisée, agréable et conviviale. »

Quels résultats ?

Si pendant une courte période, l’accent était mis sur la sensibilisation, les sanctions ont ensuite été appliquées. Sur la durée de l’expérience, 323 verbalisations ont été effectuées sur 130 points de contrôle. Le trafic des vélos s’est ainsi considérablement réduit dans la zone délimitée, passant de 6 567 vélos avec une moyenne de 469 vélos par jour à 265 vélos avec 19 vélos par jour en novembre 2023. « On peut dire que cela a fonctionné », poursuit l’édile. « Bien sûr, cela a suscité des débats car c’était innovant, mais aujourd’hui, le mouvement prend de l’ampleur avec des villes comme Lille, Nice, Niort… »

« Nous avons également rencontré les conseils de quartier, les commerçants, Vélocité, la FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette), 60 millions de piétons pour échanger sur le dispositif. » Il en est ressorti « autant de points positifs que négatifs et des demandes d’évolution de la part des usagers, des associations et des commerçants ».

Une amplitude horaire assouplie

Ainsi, la municipalité a choisi de revoir certains aspects avec ce nouvel arrêté, en vigueur du 1er mars 2024 au 31 décembre 2025. Désormais, il sera possible de circuler à vélo dans la zone piétonne et les rues adjacentes (Parmentier, des Héros-de-la-Résistance, Roussanes, Denis-Papin, des Ambans, Grenouilla et Lafayette, Bartayres, Hortense-Schneider, Marc-Tancogne, Orliacy, du Centre, des Autas, Lassaigne, Sentini, Molinier, l’impasse des Arènes et la place Wilson) avant 10 heures et après 19 heures, ainsi que les dimanches et les jours fériés (excepté les dimanches précédant les fêtes de fin d’année, lorsque l’activité commerciale est à son apogée). La Ville envisage également d’harmoniser les horaires de livraison dans la zone piétonne avec les horaires de l’arrêté, en les autorisant de 8 à 10 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 − = 29