Agen : « C’est un honneur de venir chanter à Agen », Aurélien Vivos, tête d’affiche des Folies vocales

Aurélien Vivos, lauréat de The Voice, se prépare à enchanter Agen lors des Folies vocales. Il sera en tête d’affiche de cet événement musical incontournable, marquant ainsi une nouvelle étape dans sa carrière. Son concert, initialement prévu le 25 mai, est désormais programmé le dimanche 26, un ajustement nécessaire suite au décalage de la finale de The Voice

0 Shares

C’est désormais un rendez-vous musical incontournable d’Agen. Les Folies vocales reviennent pour leur 7ème édition et avec, dans leur bagage, un invité de prestige. Presque un an jour pour jour après sa victoire sur le plateau de l’émission The Voice, Aurélien Vivos se produira sur les planches du Théâtre Ducourneau à l’occasion du festival. « Cela a été un casse-tête pour l’organisation », raconte Alban Lapeyre. En effet, initialement prévu le 25 mai, le concert aura finalement lieu le dimanche 26 à 21h. « La finale ayant été décalée de lieu, nous avons cherché un grand nombre de solutions pour maintenir le concert au samedi mais finalement, nous avons été contraints de le décaler. »

« Un concert à la maison, on met les petits plats dans les grands »

Aurélien Vivos, en passage éclair à Agen pour annoncer ce décalage de date, en a profité pour revenir sur son aventure. « Je suis impatient de chanter mon premier titre », sourit le Lot-et-Garonnais qui avait su séduire le jury de prestige de l’émission. « En plus, on peut dire que c’est un concert à la maison, où on met les petits plats dans les grands, il faut que je sois au top ». Une envie de perfection pour également remercier tous les gens qui l’ont soutenu et suivi pendant son aventure. « C’est un honneur de savoir qu’on puisse se dire « on veut Aurélien » sur un festival, sans être prétentieux bien sûr. C’est se dire qu’on représente quelque chose, que si ça m’est arrivé à moi, un changement comme ça, cela peut peut-être se produire pour d’autres. » Car en effet, Aurélien avait été remarqué par hasard. À la recherche de talents, les agents de casting de The Voice étaient tombés sur une vidéo du Lot-et-Garonnais sur scène à Moissac, sur une vidéo de seulement… 50 vues. Un coup du destin qui a permis à l’homme de 35 ans de réaliser son rêve.

Le premier concert avant l’Olympia

Lors de ces deux événements, il aura également l’opportunité de présenter l’une de ses premières créations : un single qui marque le début d’un album devant être enregistré avant la fin mars, entamant ensuite la phase de mixage. « De nombreux auteurs-compositeurs m’ont contacté. N’ayant pas encore de répertoire établi, je suis inondé de propositions, ce qui peut être difficile pour eux étant donné mes orientations artistiques bien définies », partage l’artiste, enthousiaste à l’idée de partager ses chansons. « Mon fil conducteur est d’être sincère avec mon public et de parler de choses que j’ai vécues », explique l’artiste, resté le même qu’avant sa participation à l’émission, simple et sans chichi.

Le programme du festival In

Aurélien Vivos se produira donc dans le cadre du festival In. Un festival qui démarrera le mercredi 22 mai et qui se partagera entre les salles du théâtre Ducourneau à Agen et celle du Galion à Foulayronnes. On pourra y retrouver des concerts d’exception, choisis avec soin par les équipes du Festival. 22 mai à 20h30 au théâtre Ducourneau : Vocal Sampling. Ce sont les rois de l’échantillonnage vocal ! Les chanteurs de ce groupe cubain transforment leurs voix en instruments de musique et deviennent sous vos yeux les illusionnistes du monde musical. De plus, il s’agit d’une exclusivité dans le cadre de leurs deux dates uniques en France.

23 mai à 20h30 à Ducourneau : La truite. En revisitant la mélodie si célèbre de La Truite de Schubert, les cinq musiciens du groupe Accordzéâm s’amusent dans un spectacle tout en rythme, véritable cascade de styles musicaux.

24 mai à 20h30 : Les symphomaniaques. L’ensemble vocal « les Symphomaniaques » regroupe cinq chanteurs-comédiens, deux hommes et trois femmes, issus du milieu de la comédie musicale et du lyrique. Ils interprètent les grands chefs-d’œuvre du répertoire instrumental dit « classique », mais a cappella, en s’autorisant des libertés avec des arrangements originaux et une mise en scène farfelue…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + = 11