Agenais : les 11 nouveaux gendarmes s’installeront à Pont-du-Casse au 1er mai

Jeudi 7 mars dernier signait la dernière visite de la future brigade de gendarmerie de Pont-du-Casse en présence du préfet Daniel Barnier avant que celle ci ne soit investie par ses occupants à partir du 1er mai.

0 Shares

« Une très belle opération pour un réel besoin. » Voilà comment Daniel Barnier, préfet du Lot-et-Garonne, a félicité l’aboutissement prochain des travaux de la future gendarmerie de Pont-du-Casse. « Cela va permettre de soulager les brigades rurales alentour, tout le monde est gagnant avec une entité au bon endroit ». Au 1er mai prochain, 11 gendarmes rejoindront la commune afin de prendre leur quartier dans l’ancienne maison associative transformée avec brio en solution d’hébergement transitoire pour la dizaine de gendarmes attendus. « C’était l’une des forces de notre dossier », explique Christian Delbrel, maire cassipontain. « On avait déjà notre plan B fléché le temps de construire. La réfection du bâtiment a représenté 130 000 € d’investissements ».

Une installation propice à la réarticulation

L’arrivée de ces brigadiers de gendarmerie représente en effet une aubaine, non seulement pour la commune, mais aussi pour les unités de gendarmerie lot-et-garonnaises en elles-mêmes. En effet, ces 11 membres des forces de gendarmerie vont permettre une réarticulation territoriale. « On est dans un secteur de grosse activité avec, à proximité, le C.H.D de la Candélie et le foyer de l’enfance Balade », expose le colonel de gendarmerie Emmanuel Houzé. « Ce n’est pas tant qu’il y ait une délinquance particulière mais plutôt le fait que cela génère pas mal d’activité pour nous, où nous devons parfois nous rendre sur site pour des auditions, etc.… Cela va dorénavant éviter que nous nous marchions sur les pieds. » De même, l’emplacement de cette brigade va également permettre aux brigades de Puymirol et de Laplume, ainsi qu’aux habitants de Pont-du-Casse et des alentours, d’être redirigés sur la commune cassipontine et ainsi, toucher un bassin de vie plus cohérent. Elle permettra aussi de suivre les défis de demain avec le développement du territoire avec l’arrivée de la nouvelle gare et des activités économiques environnantes qui prennent leur essor.

Du provisoire de qualité

Il faut le souligner, la municipalité de Pont-du-Casse a bien soigné l’arrivée de la future brigade. En effet, comme le précise l’édile cassipontain, il s’agit d’une installation provisoire mais qui a été conçue pour durer dans le temps et garantir un cadre de travail toujours agréable pour les futurs membres de la brigade. En effet, à terme, ceux-ci devraient investir leurs locaux définitifs plus tard, sur un terrain fléché par la municipalité et situé à quelques centaines de mètres. Là, sur 8000 m², le bailleur Domofrance fera sortir de terre 15 logements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 35 = 37