Villeneuve-sur-Lot : la sécurité se refait peu à peu une santé

La semaine dernière, la mairie a rassemblé son Conseil Local de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance pour faire état des derniers chiffres en matière de sécurité dans la Bastide. Certains axes démontrent une progression, bien qu'il ne s'agisse pas là de relâcher ses efforts.

0 Shares

Jeudi 2 mai, la Ville a réactivé son Conseil Local de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance (CLSPD), qui s’est réuni sous la présidence du maire villeneuvois Guilaume Lepers. En présence de représentants des forces de l’ordre, de la justice et de tous les acteurs clés du territoire. Ce rendez-vous a permis de mettre en exergue un renforcement conséquent des efforts consentis par la Ville sur des sujets de sécurité depuis près de quatre ans. Sur un plan purement comptable, cela se traduit déjà au niveau des effectifs de la police municipale qui compte désormais 20 policiers municipaux, 4 opérateurs vidéo, 2 secrétaires et l’agent de médiation.

Personnels de nuit et caméras de sécurité…

En ce qui concerne les actions, la présence accrue du personnel de sécurité la nuit, traduit la volonté de la mairie locale, exprimée dès 2020 avec la mise en place d’horaires de nuit sur la période estivale pour la police municipale. Cette initiative a été confirmée en 2021 avec la création d’une brigade de nuit composée de quatre agents. Une brigade de nuit qui a été renforcée de deux agents en 2022. Cette action a, nécessairement, engendré l’augmentation des procédures et procès-verbaux. Leur nombre avoisinait les 70 de 2018 à 2020. Ils ont été de 163 en 2021, de 198 en 2022 et de 172 en 2023.

Outre la présence sur le terrain, le second axe de renforcement de la sécurité a concerné le développement de la vidéo-protection communale. « Dès 2021, le nombre de caméras et les remplacements de caméras obsolètes ont augmenté. L’année 2022 a vu, pour sa part, l’augmentation du délai de conservation des images, de 10 à 30 jours, ainsi que l’arrivée d’un nouveau logiciel venant fortement aider le travail des enquêteurs. En 2023 a été lancée la réflexion globale sur le déploiement de la fibre optique pour améliorer la gestion des images, et pour équiper des lieux plus éloignés : écoles, parcs, squares… », dévoile le rapport du conseil. A noter que des caméras mobiles sont aussi testées pour lutter contre les dépôts sauvages d’ordures et les incivilités. Tout un travail qui se concorde, grâce à une meilleure coordination des services, qu’il s’agisse de la coordination entre la police municipale, le Centre communal d’action sociale, les services hygiène, environnement, urbanisme, communication… ou des liens avec les communes voisines.

La prévention se poursuit

La Ville de Villeneuve-sur-Lot a également tenu, via le Conseil, à intervenir tout particulièrement sur plusieurs thématiques : la sécurité routière ; les violences faites aux femmes ; le harcèlement scolaire. Des engagements qui n’excluent pas non plus la jeunesse, qui reste une priorité en matière d’accompagnement. Un médiateur jeunesse a été recruté en septembre 2023, dont l’intervention se fait en quartier politique de la ville. En suivant, en janvier 2024, un service prévention de la délinquance a été créé. La Ville participe aussi au financement de la prévention spécialisée, via 3 éducateurs de rue. Des actions communes sont également mises sur pied par la Mission locale, le service prévention spécialisé et le service Jeunesse de la mairie, en plus des actions de prévention dans les établissements scolaires.

En matière de sécurité routière, plusieurs actions ont déjà vu le jour : journée « Sécurité routière » organisée en juin 202 ; le développement du Savoir Rouler à Vélo (à Malbentre, au parc des Expositions) ; soutien de l’association Emmavie… Des travaux de voirie incluant l’objectif d’amélioration de la sécurité routière ou la réalisation de pistes cyclables ont été réalisés ou sont en cours, à l’exemple de la route d’Agen. Il y a eu aussi des aménagements de sécurisation devant les écoles (esplanade école Marot, cheminement piéton école Courbiac, projet aménagement et sécurisation écoles Ferry…)

Concernant les violences intrafamiliales, notamment les violences faites aux femmes, notons le déploiement du dispositif « Angela », en partenariat avec les commerçants. Il s’agit de lutter contre le harcèlement de rue avec la création d’un réseau de lieux sûrs où les femmes victimes peuvent se réfugier. La Ville soutient et finance aussi des associations telles que la Maison des femmes, Infodroits… La Ville collabore aussi sur ce sujet avec Michèle Leick coordonnatrice du CLSM (Conseil Local de Santé Mentale).

Dernier thème sur lequel le maire a souhaité qu’une attention soit tout particulièrement portée, la question du harcèlement scolaire. De nombreuses interventions ont déjà eu lieu sur ce sujet dans les établissements scolaires. Une Journée « Non au Harcèlement » a connu un grand succès en 2023. Et le dernier projet en date concerne le soutien apporté par la Ville à la création d’une « mallette pédagogique villeneuvoise de lutte contre le harcèlement ». C’est un projet initié par des étudiants en BTS Aménagement et Développement des Territoires Ruraux du lycée L’Oustal. De bon augure pour remettre la sécurité et la prévention au centre du village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 46 = 53