Villeneuve-sur-Lot : une soirée exceptionnelle pour la Nuit européennes des musées

L'événement culturel européen aura lieu ce samedi 18 mai. Le concept ? Les musées, comme celui de Gajac à Villeneuve-sur-Lot, ouvriront leurs portes au public gratuitement jusqu'à minuit.

0 Shares

20 ans de Nuit européenne des musées, cela se fête. Le rendez-vous promet l’ouverture exceptionnelle, simultanée et le plus souvent gratuite de musées européens durant une soirée afin d’inciter de nouveaux publics, notamment les familles, les jeunes et les plus défavorisés, à se rendre dans les musées. A Villeneuve-sur-Lot, ce samedi de 20h à minuit, on promet de mettre de la « magie » dans les yeux des visiteurs qui feront cet exceptionnel déplacement au musée de Gajac. Pour les équipes du musée, l’enjeu est fort. Avec cette nuit festive, ils « invitent des gens à venir au musée, mais pas seulement pour regarder des œuvres accrochées au mur », confirment-elles. Ainsi, on fête la culture sous bien des formes lors de cette nuit et, sans jugement, on « ouvre l’édifice à ceux qui n’oseraient peut-être pas venir à la base », ajoute Dominique Monnoyeur, directeur des affaires culturelles de la Ville.

Un concert qui se mêle à l’exposition

Alors, en plus de l’accès libre aux collections et à l’exposition temporaire du musée, deux animations bien spécifiques sont programmées. Une croix est à noter sur votre agenda pour 21h ce samedi, pour assister à un concert inédit qui fera écho à l’exposition Gustavo Ten Hoever – Piranèse, actuellement au musée de Gajac. C’est le compositeur Laurent Levesque qui s’est chargé de composer une pièce musicale, en s’inspirant des différentes œuvres aperçues lors de ladite exposition. Un show qui sera interprété par la violoncelliste Aurélienne Brauner, super soliste à l’orchestre National de France qui multiplie les tournées dans le monde entier avec de grands orchestres, mais se produit aussi seule avec des compositions écrites spécialement pour elle.

Une performance projetée depuis le parvis

Et il ne faudra surtout pas rentrer chez soi après cette performance, car à 22h, la façade du bâtiment des archives s’illuminera d’une surprenante manière. En effet, un mapping, soit une performance audio-visuelle sera proposée sur le parvis du musée. Dans une fresque lumineuse et poétique seront contées les 760 années de la bastide, créée en 1264 par Alphonse de Poitiers. A la tête de ce projet, Gauthier Roumagne, un artiste numérique villeneuvois qui avait conclu cette œuvre visuelle il y a dix de cela. « A cette époque, on la diffusait déjà au musée de Gajac, se souvient-il. C’est un fastidieux travail qui m’a pris trois mois au total, en me basant sur des archives et des textes historiques pour raconter cela ». Et pour ajouter une dimension poétique à son œuvre, l’artiste s’est associé à Julie Linquette, dramaturge et metteur en scène. L’heure est actuellement aux derniers réglages, mais à coup sûr, samedi, ce sera un grand moment d’histoires villeneuvoises à découvrir sur la façade du musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 4 =