En Lot-et-Garonne, le dispositif « Villages d’Avenir » poursuit son chemin

La Préfecture de Lot-et-Garonne a organisé une journée d'échange entre communes lauréates du label « Villages d’avenir » dans le département. Un dispositif de revitalisation des territoires ruraux.

0 Shares

Annoncé par la Gouvernement le 15 juin 2023 dans le cadre du plan France Ruralités, Villages d’avenir vise à accompagner des communes rurales de moins de 3 500 habitants dans la réalisation de leurs projets de développement, notamment sur leurs fonctions de centralités : économie, habitat, services, identité.. Ainsi, ce dispositif vient compléter l’appui en ingénierie aux territoires portés par les programmes « Action cœur de ville », « Petites Villes de demain », « Territoires d’industrie », « Avenir montagnes », l’ingénierie sur mesure et le dispositif des volontaires territoriaux en administration.

Villages d’avenir vise à faciliter le quotidien des élus développeurs de leur commune en accompagnant leurs projets et en les orientant vers les dispositifs et aides existantes de l’État comme des autres partenaires financeurs. C’est le jeudi 21 décembre que la liste des lauréats a été communiquée. En Lot-et-Garonne, 35 communes ont finalement reçu le label « Villages d’avenir »

Depuis janvier de cette année, les communes concernées bénéficient d’un appui dans le cadre du programme pour une durée de 12 à 18 mois. L’objectif est la réalisation concrète de leurs projets, après en avoir vérifié la pertinence et la qualité avec le meilleur montage financier possible, et dans le respect des enjeux de transition écologique. Les communes lauréates disposent de l’appui d’une cheffe de projets pour coordonner et faire avancer leurs actions. « Les projets accompagnés sont structurants, répondent aux besoins du quotidien et aux défis de l’avenir », précise la préfecture.

Le 17 mai dernier, la préfecture de Lot-et-Garonne a réuni 15 des 35 communes lauréates du dispositif lors d’une journée spécialement dédiée au Village d’Avenir. L’objectif de cette journée, animée par madame Marjorie Boucheyrou, cheffe de projet Villages d’Avenir, a été d’organiser un échange entre l’État, l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) et 15 des 35 communes. Elle a permis de définir la méthode et le calendrier de travail dans les mois à venir afin d’écrire à leurs côtés la « feuille de route de revitalisation » à court, moyen et long terme : commerce, tourisme, habitat, mobilité, services de proximité (…), l’étude sera globale, multithématique et tiendra compte de l’échelle intercommunale, et sera déclinée par commune. Elle pourra aussi déboucher sur des actions communes à plusieurs centralités. Une histoire qui ne fait que débuter pour nos villages dits d’avenir dans le département.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 − = 47