Lot-et-Garonne : Agen accueillera les premières rencontres occitanes

La langue occitane, riche héritage culturel du Sud-Ouest de la France, sera au cœur des premières Rencontres Occitanes à Agen, les 13 et 14 juin prochains. Cet événement annuel, organisé en alternance par les Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, vise à préserver et promouvoir l'occitan

0 Shares

Un bien commun qu’il faut savoir sauvegarder. Voilà comment on pourrait qualifier la langue occitane, dont les racines s’étendent de la Nouvelle-Aquitaine, en passant bien entendu par l’Occitanie jusqu’à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Un bien commun dont il faut savoir assurer l’avenir et le préserver. C’est ainsi que naquit l’idée d’organiser les toutes premières Rencontres Occitanes sur le territoire du Lot-et-Garonne. « L’Occitan, c’est une langue qui couvrait 40% du territoire français mais a toujours eu du mal à se faire une place. C’est une langue qui comprend de nombreux dialectes : la langue d’oc, le gascon, le limousin et le provençal », retrace Jean-Luc Armand, conseiller régional délégué aux langues et cultures régionales et président de l’Office public de la langue occitane (OPLO). Ainsi, en octobre 2023, l’idée de créer ces Rencontres Occitanes, moments de partage et de promotion de la langue occitane, a vu le jour. « Ce sont nos racines, ici dans le Sud-Ouest », appuie Marcel Calmette, conseiller départemental délégué aux langues étrangères. « C’est une culture riche, qu’il faut bien entretenir et transmettre pour bien les ancrer. » Ainsi se décide l’événement, qui se tiendra les 13 et 14 juin prochains. Les Régions Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et Nouvelle-Aquitaine se relaieront chaque année pour organiser les Rencontres occitanes, en mobilisant les forces vives du territoire hôte.

Au cœur du Sud-Ouest, ces rencontres professionnelles offriront une plateforme de discussion sur la place et l’avenir de la langue et de la culture occitanes, en confrontant témoignages et expériences provenant des diverses langues et cultures régionales de France. L’objectif est de créer un espace où tous ceux qui s’engagent pour défendre la langue occitane et garantir son futur puissent se rencontrer, échanger et définir ensemble des perspectives communes. Ces réflexions seront enrichies par les questions et expériences des autres régions de France ayant des langues régionales.

L’éducation, une des clés de la sauvegarde

« Il faut prendre exemple sur certains de nos voisins », explique Jean-Luc Armand. « Il faut s’inspirer du schéma basque, qui s’est appuyé sur l’éducation des jeunes générations pour faire perdurer la langue. En plus d’être un département extrêmement identitaire, il s’appuie sur une émulation très importante ainsi que de beaux moyens financiers. Preuve en est, l’OPLO basque a dix ans d’avance sur le nôtre », appuie l’élu. Néanmoins, il y a un basculement des générations qui s’observe sur le territoire avec un retour progressif, bien qu’encore timide, à l’occitan. Preuve en est, l’école occitane de Villeneuve-sur-Lot n’a, apparemment, jamais connu autant de fréquentation que dernièrement. La ville d’Agen, qui accueillera cette première édition des rencontres, compte déjà quelques classes qui enseignent l’occitan, notamment au collège Chaumié mais aussi à l’école Marie-Sentini et Élisée-Reclus, en plus de l’enseignement intégralement en occitan proposé par la Calendreta Janseminata. À l’échelle du département, on compte 18 classes d’occitan, incluant les classes agenaises.

Ateliers, tables rondes et conférences

« Quand nous avons commencé à concevoir l’événement, nous nous sommes rapidement questionnés sur l’avenir des rencontres et leur finalité », poursuit Jean-Luc Armand. « Nous nous sommes naturellement rapprochés de notre voisine l’Occitanie pour convenir d’un tour à tour pour l’accueil des rencontres. En espérant que ces rencontres en appellent d’autres, on pourrait tout à fait imaginer que l’itinérance de l’événement pourrait nous mener jusqu’au Val d’Aran où l’Occitan est la langue officielle. »

Les Rencontres ont été imaginées autour d’ateliers conçus comme des espaces de partage, de travail et de réflexion. Le jeudi, à l’Hôtel du département, des professionnels échangeront avec vous sur des thèmes tels que la création culturelle, l’entrepreneuriat et les médias. La journée se clôturera par une soirée au Florida, où, à 20h30, se produiront les groupes Festegem !, Elimberri et Ciac Boum, offrant des spectacles aux influences basques, gasconnes, catalanes, martiniquaises, corses et limousines. Le vendredi sera consacré à la coopération interrégionale et à l’éducation pour les jeunes et les adultes, avec des discussions à la mairie et au Théâtre Ducourneau.

Les rencontres sont gratuites. Pour plus de détails et pour réserver obligatoirement : www.lotetgaronne.fr/actualites/les-rencontres-occitanes-des-langues-et-cultures-regionales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 4 =