Guillaume Lepers se projette vers l’avenir

En marge de ses vœux à la presse, Guillaume Lepers a développé les projets qui vont animer 2022 mais aussi les années à venir.

0 Shares

Les projets structurants vont se multiplier du côté de Villeneuve-sur-Lot. Alors que l’année 2021 aurait pu être ralentie par la crise sanitaire, Guillaume Lepers s’est félicité d’avoir « avancé malgré le Covid ». Cette dynamique va se poursuivre pour 2022. Certains projets devraient voir le voir jour assez rapidement quand d’autres demanderont un peu plus de temps. Entre « concertation » et « expérimentation », la municipalité veut avoir tous les tenants et les aboutissants avant de se lancer. 

Le maire promet des actions contre les loyers trop chers en centre-ville

« Quand les loyers ne correspondent pas à la valeur des choses, on rencontre un vrai problème, estime Guillaume Lepers. Il y a un raisonnement économique chez certains propriétaires que je ne comprends pas, ils croient que nous sommes encore dans les années 1970. Notre manager de commerces parvient à trouver des porteurs de projets et des enseignes, le problème vient des locaux. Il y a des opérations de remembrement qui peuvent être trop onéreuses. L’idée est désormais de travailler sur un effet levier : si le loyer est disproportionné par rapport à la moyenne de la ville ou si le bâtiment n’est pas en état, alors le propriétaire risque d’être soumis à une taxe. Le pire, c’est que ce sont souvent des sociétés foncières bordelaises ou parisiennes qui pratiquent ces prix et pour certaines, elles ignorent qu’elles possèdent un bâtiment à Villeneuve-sur-Lot. » Sur cette problématique, Guillaume Lepers a missionné son manager de commerce et commencé à prévenir les propriétaires de cette potentielle taxe à venir, même si, il l’assure, il veut éviter au maximum d’y avoir recours. 

L’environnement au coeur des préoccupations

« Le centre de revalorisation des déchets avance très bien. Nous avons des terrains et les études sont en cours. Le problème que nous rencontrons actuellement est que la volumétrie des déchets ne baisse pas et le coût des traitements devient trop important. Nous avions tablé sur une baisse mais nous n’y sommes pas malgré un travail pédagogique important mené par des ambassadeurs. On voit quelques comportements changer mais cela reste insuffisant. La question de la redevance incitative avance et nous espérons mettre en place un test blanc en 2024. Il est important que les gens comprennent que cela peut leur faire gagner de l’argent. Sur un autre plan, l’augmentation du coût de l’énergie qui se profile sur les mois à venir, est une véritable préoccupation pour notre collectivité. Nous avons donc commencé à bien avancer sur l’isolation des bâtiments. Nous continuons nos efforts et accélérons sur la mise en place des LED avec un plan pour les zones les plus énergivores. » Un important plan de végétalisation au cœur de la Bastide sera également mis en place sur le Parvis Sainte-Catherine, avec de l’implantation prévue de nombreux arbres. En y installant également des bancs, la mairie souhaite en faire un lieu de vie important du centre-ville.

Le site de Roger cherche à se développer

Un appel à projets a été lancé afin d’envisager le développement de certaines activités sur ce site touristique en bord de Lot. « Le lieu est aujourd’hui sous exploité, juge Guillaume Lepers. En respectant la nature, on veut développer l’offre existante. Il y a des projets nautiques qui peuvent être mis en place, on peut imaginer exploiter les arbres également. Neuf projets nous ont été soumis et seront prochainement étudiés. Il est important que ces projets me plaisent. Si ce n’est pas le cas, nous ne ferons rien cette année et nous continuerons à réfléchir pour les années suivantes. L’idée est que les gens accèdent à l’eau ailleurs qu’à Malbentre. »

Un plan vélo avant un plan de circulation plus global ?

Voté par le conseil communautaire en fin d’année 2021, le plan vélo doit maintenant être mis en place de manière concrète sur Villeneuve-sur-Lot et le reste de l’agglomération. « Il ne faut surtout pas attendre qu’on ait les moyens de refaire les routes pour agir, plaide Guillaume Lepers. Nous devons expérimenter pour voir si ce qu’on a pensé est juste. » Une réflexion qui pourrait être élargie, sur du plus long terme, sur un plan de circulation plus global au sein de la Bastide. « Il y a un travail important à effectuer sur les entrées de ville. Je pense notamment à la route d’Agen qui est actuellement concernée par des travaux d’enfouissement des lignes électriques. Il y a beaucoup d’attente de la part des riverains mais aucun travaux supplémentaires ne sont prévus pour l’heure, notre priorité est sur le centre-ville. Ma volonté est d’expérimenter des plans de circulation afin d’être prêts pour le jour où nous pourrons travailler sur ces entrées de ville. La route d’Agen est le point rouge de la commune. Tout l’enjeu sera de réussir à faire cohabiter les voitures et les bus, en lien avec le plan vélo. Si on résout ce nœud là, on arrivera à tout de ce point de vue. » Si les premières expérimentations, à l’image de ce que connait actuellement Agen avec la place Jasmin, pourront être menées à plus ou moins long terme, les travaux ne verront en tout cas pas le jour sous ce mandat, promet le maire de Villeneuve-sur-Lot.

Frictions sur le lieu du marché hebdomadaire

Hors de question que le marché hebdomadaire ne quitte le cœur de Bastide. Si cela est le cas épisodiquement, comme lors des fêtes de Noël, le Maire a martelé son souhait de maintenir le marché place Lafayette. « Il n’est pas question de mettre fin à 600 ans de tradition villeneuvoise, plaide Guillaume Lepers. J’ai connu quelques frictions avec les vendeurs ambulants qui étaient d’abord mécontents d’être positionnés derrière le monument aux morts, dans un climat de tension assez terrible. Puis pour certains, il y a eu l’envie de rester là toute l’année. On essaie de trouver des solutions grâce à la concertation mais au bout d’un moment, je trancherai. Je ne veux pas me priver d’un flux important en centre-ville, je ne peux pas faire ça aux commerçants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 + = 19