Le SUA veut toucher le ciel de Narbonne

Les Agenais veulent bonifier leur match nul obtenu à la maison face à Bayonne en allant chercher une première victoire à l’extérieur, du côté de Narbonne.

0 Shares

Après les fêtes de Bayonne, place au ciel de Narbonne. Mis en confiance parle match nul obtenu à Armandie la semaine passée face à l’Aviron, les Agenais veulent maintenant passer la vitesse supérieure et aller chercher cette victoire à l’extérieur qui leur fait défaut depuis le 22 février 2020 et un succès obtenu à Brive. Une éternité et une spirale négative que Bernard Goutta veut enrayer. « Cela fait trop longtemps que nous n’avons pas gagné en déplacement, se désole le manager. Cette semaine, c’est Narbonne mais il y en aura encore d’autres. Les groupes se construisent dans les victoires à l’extérieur donc c’est très important. » L’ancien entraineur de Clermont sait pourtant que son équipe aura du pain sur la planche face à un concurrent pour le maintien. Vaincus à Aurillac la semaine passée, les Audois, en position de lanterne rouge, commencent à accuser un sérieux retard sur les équipes de devant : sept sur Bourg (15e) et neuf sur Agen (14e).

Autrement dit, le RC Narbonne va jouer très gros ce jeudi soir. Le club, promu cette saison en Pro D2, a pourtant des arguments à faire valoir, et rappelons qu’il était venu battre le SUA sur sa pelouse en octobre dernier (15-17). « Narbonne est la meilleure équipe au contest en Pro D2, estime Bernard Goutta. Au match aller, douze ballons ont été lâchés dans les rucks, nous avions perdu la première guerre du sol. Face à Bayonne, on a réussi à améliorer ce secteur et nous n’en avons concédé que trois. »

Le plaisir est revenu à Armandie

« On reste trop indisciplinés, regrette le manager. Les deux périodes en infériorité numérique ne nous ont heureusement pas coûté cher en termes de score. Par contre, jouer deux fois à 14, c’est très compliqué. » Les Agenais ont en effet besoin de toutes leurs armes dans cette lutte et pour goûter à nouveau à la victoire. « Nous devons maintenant travailler sur la construction d’un match parfait et notamment en déplacement. Nous parvenons à nous créer des opportunités mais nous gérons mal les moments de surnombre et nous manquons de finition. A l’extérieur, les opportunités se font plus rares donc il faut être en mesure de concrétiser dès que l’occasion se présente. C’est en ayant une bonne gestion de la discipline, de la construction du match à partir de ta conquête et de ta sortie de camp que tu parviendras à te créer ces possibilités. » Le moins qu’on puisse dire, c’est que le jeu en vaut la chandelle. Les positions se sont tellement resserrées, dans la deuxième moitié de tableau de Pro D2, que les Agenais peuvent commencer à regarder devant. Il est de toute façon inconcevable pour Bernard Goutta de regarder dans le rétroviseur.

Si le SUA parvient à remplir l’objectif de 13 points en quatre matchs que son manager a fixé, il pourrait avoir glané quelques positions d’ici la fin du mois de janvier. La neuvième position, occupée par Provence Rugby, n’est en effet qu’à six points. Il faudra pour cela que les coéquipiers de Vincent Farré parviennent à enchainer. Rappelons que la dernière série de deux matchs sans défaite remonte au mois d’octobre 2019 (Racing et Stade Français). Pour parvenir à enchainer, il semble que la confiance et la sérénité soient revenues dans les rangs agenais. Pourvu que ça dure…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *