Devenez éducateur sportif avec le comité départemental olympique

Le CDOS 47 permet d’obtenir en un an un Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BP JEPS).

0 Shares

Si les JO n’ont lieu que tous les quatre ans, le Comité départemental olympique et sportif de Lot-et-Garonne ne s’arrête jamais de travailler. Ses activités sont multiples, de l’éducation à la citoyenneté dans les écoles à la politique en passant par la promotion du sport-santé. Mais ce que le grand public sait moins, c’est que le CDOS 47 est aussi un organisme de formation réputé. « Depuis maintenant six ans, nous proposons le Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, plus communément abrégé BPJEPS, dans sa version la plus polyvalente : activité physique pour tous. Ce diplôme permet d’animer des séances et des initiations dans de très nombreuses disciplines en milieu associatif, en entreprise, au sein des collectivités et même à son compte », explique le directeur Alexis Couturier, à la tête d’une équipe de six salariés. Les différents modules d’enseignement abordent des familles d’activités très variées : l’entretien corporel, les sports collectifs, de raquettes, d’opposition et de pleine nature. De quoi sortir de la routine ! Si le recrutement passe par des tests d’aptitudes physiques (en plus d’un entretien de motivation), il n’est pas pour autant nécessaire d’être un athlète de très haut niveau pour réussir dans cette voie.

100% Lot-et-Garonne

Dispensée sur un an (1200 heures dont 550 en stage), cette formation permet une insertion très rapide sur le marché du travail. En plus d’un taux de réussite à l’examen très élevé, plus de 80% des reçus trouvent un job en moins de six mois. Les raisons sont multiples : « Tout d’abord, ce cursus existe localement parce qu’il répond à un besoin bien réel. Mais nous l’avons aussi voulu qualitatif. Les promotions ne dépassent jamais la quinzaine d’apprenants. Cela permet un suivi individualisé. Enfin, l’intégralité de nos intervenants sont des professionnels lot-et-garonnais, des cadres techniques issus des clubs et des comités du territoire. En plus d’avoir la compétence, ils sont les mieux placés pour transmettre les clés de la réussite sur le terrain et ce sont en outre des employeurs potentiels à la sortie », détaille Alexis Couturier. Tous ces ingrédients ont permis au CDOS 47 d’obtenir la labellisation Qualiopi, gage d’une grande qualité pédagogique.

Cet équivalent de ce que l’on appelait jadis le brevet d’Etat offre la possibilité de poursuivre les études avec, par exemple, une spécialisation vers la performance, un DEJEPS ou encore les concours d’entrée dans la fonction publique. Une autre option est toutefois envisageable à Agen. « Nous avons une seconde formation, plus courte : le certificat complémentaire de direction d’un accueil collectif de mineurs. Cela permet notamment de diriger un centre de loisirs et d’augmenter encore un peu plus ses chances de trouver un emploi », assure Alexis Couturier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + = 23