Étienne-Restat : Une spécialité rarissime du bac général scientifique

Méconnu malgré son attractivité, l’enseignement de spécialité biologie-écologie est proposé au sein du lycée livradais dans le cadre d’un bac général à vocation scientifique.

0 Shares

Si le lycée Étienne-Restat revendique sa dimension « agricole », cette étiquette fait parfois oublier que l’établissement peut amener ses élèves jusqu’au baccalauréat général « scientifique ». Depuis la réforme Blanquer de2018, cette filière n’existe plus en tant que telle mais demeure dans les faits à travers le système de spécialités. Certaines d’entre elles sont plus rares que d’autres, et c’est le cas de la biologie-écologie. Pour ainsi dire, dans le département, elle n’est dispensée qu’à Sainte-Livrade. Elle ne manque pourtant pas d’atouts. « Le programme de bio-éco est plus que jamais dans l’air du temps puisqu’il s’articule autour des grands enjeux de société. On y traite de la préservation des ressources, de la biodiversité, du climat, de la santé publique… Grâce à ces bases, complétées par les traditionnelles mathématiques, physique et chimie, les bacheliers sont armés pour des études dans l’agronomie, l’écologie, la santé humaine ou animale », détaille la proviseure Myriam Maraval. La bio-éco s’inscrit dans la droite ligne de l’option EATDD accessible en seconde.

La voie royale pour devenir vétérinaire

Ce cursus, c’est celui qu’à choisi Camille avant de réussir l’exploit d’intégrer l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, l’une des plus prestigieuses au monde. Agée de 18 ans, la jeune Lot-et-Garonnaise fait partie des 160 heureux élus de la nouvelle promotion, parmi des milliers de candidats. Si son travail personnel acharné a été la clé de son succès dans cette voie très difficile, elle n’hésite pas à confirmer que ces enseignements de spécialité particuliers ont porté leurs fruits. « La biologie-écologie comme l’EATDD me sont très utiles, plus que je ne le pensais d’ailleurs. Ça coïncide très bien avec ce que je fais actuellement en prépa. Ça m’a apporté une vision du monde rural et du milieu vétérinaire plus complète qui si j’avais choisi SVT dans un autre établissement », assure Camille, qui fait aujourd’hui la fierté de toute l’équipe pédagogique.

Renseignements //

Lycée Etienne-Restat
Route de Casseneuil
47110 Sainte-Livrade-sur-Lot
05 53 40 47 00 – www.agrocampus47.fr

Agrocampus 47 : quatre établissements experts dans leurs domaines

Le lycée livradais Etienne-Restat fait partie d’un groupement qui réunit trois autres établissements :

  • le lycée Armand-Fallières à Nérac : spécialisé dans l’aménagement paysager, les métiers du cheval, l’agronomie du vivant et l’agriculture
  • le lycée Fazanis à Tonneins : spécialisé dans l’horticulture, le commerce et le service aux personnes
  • le CFA de Villeréal : spécialisé dans les métiers du cheval.

Une offre pédagogique cohérente

Outre la possibilité de passer un bac général à tendance scientifique, les lycéens livradais ont plusieurs chemins qui se présentent à eux. Le bac technologique STAV (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) est aussi très prisé par les perspectives qu’il ouvre sur le monde agricole. Pour les adeptes du labo, une filière pro est également possible. Cela commence avec une seconde Alimentation, bio-industrie et laboratoire, qui se poursuit avec bac pro Laboratoire contrôle qualité. Derrière, ce sont les BTS qui ont la cote : BTS Technico-commercial alimentation et boissons ou univers jardins et animaux de compagnie ; BTS Analyses agricoles biologiques et biotechnologiques (« Anabiotec »), BTS Sciences et technologies des aliments.

Un cadre de vie et d’étude privilégié

L’un des autres atouts d’Etienne-Restat qui peut se targuer d’afficher 100% de réussite au bac général depuis plusieurs années, c’est son « cadre de vie privilégié ». « Nous sommes installés dans un cadre magnifique bordé par les exploitations pédagogiques. Notre orientation très scientifique nous permet de disposer de laboratoires professionnels. A côté de ça, nous avons un très grand amphithéâtre dans lequel nous organisons de belles manifestations. Il y a aussi notre internat. C’est également un lycée à taille humaine, avec 325 élèves. Les effectifs de nos trois classes de seconde ne dépassent pas 22, ce qui relève de l’exceptionnel », énumère Myriam Maraval. Tout est fait pour que les jeunes se sentent bien, avec des sections sportives séduisantes (VTT, canoë-kayak, hippologie-équitation) ou même l’introduction de l’enseignement de l’Allemand qui tend à disparaître ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

27 + = 31