Le Florida reprend des couleurs avec le retour des concerts debout

La levée des restrictions permet de voir l’horizon s’éclaircir pour le Florida. La saison sera riche et variée. En raison de multiples reports, les dates s’enchaînent jusqu’en juin.

0 Shares

Le moment était très attendu par le public, mais aussi et surtout par l’équipe du Florida. Avec la levée des jauges dans les établissements recevant du public au début du mois, et l’autorisation de reprise des concerts le 16 février dernier, la salle agenaise n’a pas attendu pour relancer sa saison. Ce samedi, le groupe français électro-rock EZ3kiel, qui faisait lui aussi son retour après des mois éloignés du public, a lancé le bal, et présenté son tout dernier album. « Nous retrouvons enfin ce que nous savons faire, à savoir des concerts debout. L’horizon s’éclaircit enfin après un énorme coup dur pour le milieu, entre reports et annulations jusqu’à ce début d’année encore », souffle Florent Bénéteau, directeur du Florida. Pour cette première soirée, l’équipe a fait le choix de braquer les projecteurs sur un groupe qui a une empreinte particulière dans ce lieu… « On se suit depuis 1998, donc nous avons une histoire forte ! » La suite du programme, jusqu’au mois de juin, sera dense mais toujours axé sur la diversité, et avec un équilibre trouvé entre artistes locaux, nationaux et internationaux. A noter, les musiciens originaires d’outre-Atlantique ne reviendront qu’au dernier trimestre 2022, en raison des incertitudes qui règnent encore. La jeunesse sera à nouveau très présente cette année, à l’instar du rappeur Lujipeka, issu du groupe Colombine, qui a récemment entamé une carrière en solo. Il investira la scène du Florida le 19 mars. Dans la catégorie des reports très attendus, Feu! Chatterton est finalement programmé le 11 mai, tandis que deux jours plus tard, ce sera au tour de Panda Dub de faire un passage dans la préfecture lot-et-garonnaise. L’ambiance sera très certainement au rendez-vous pour ces deux concerts qui sont complets depuis plusieurs mois déjà.

Plus de partenariats locaux

Un des coups de cœur de l’équipe à découvrir le 1er avril, c’est La Chica, « la perle de la rentrée », pour le directeur. « Il s’agit d’une artiste franco-vénézuélienne qui a travaillé avec beaucoup de chanteurs et chanteuses de renom comme Yael Naim. Au départ sur un registre plutôt électronique, elle revient à l’acoustique et c’est un personnage extraordinaire qui est en train de monter. » Le métal fera aussi son retour, « un style que l’on a tendance à oublier mais qui a beaucoup de fans. Prophetic Scourge, le groupe originaire d’Anglet et qui sera de la partie au Hellfest cette année, viendra à la rencontre de son public agenais le 14 mai. Le festival de beatbox fera son grand retour au Florida les 8 et 9 avril, toujours relayé sur la plateforme international Swissbeatbox, avec une ouverture à de nouvelles sonorités (électro, jazz…) en nouveauté. Le Florida est toujours debout, et a su s’adapter pour continuer d’exister. « Nous réorientons notre énergie avec le bar sur les débuts de soirée, avec l’envie de développer davantage de projets avec les acteurs associatifs et institutionnels. » Les apéro-langues, en partenariat avec La maison de l’Europe, fonctionnent très bien depuis l’an dernier. Trois nouvelle dates sont prévues dans les prochains mois, en plus d’afterworks. « La crise a cependant bousculé quelques lignes dans les méthodes de fonctionnement des salles de spectacles. Nous envisageons de prévoir les prochaines programmations à l’année, plutôt qu’au trimestre jusqu’à présent », explique Florent Bénéteau. Pour rappel, l’accès aux salles de concert est soumis au pass vaccinal pour les plus de 16 ans, au pass sanitaire pour les 12 à 15 ans, tandis que le masque reste obligatoire en intérieur.

Renseignements //

Retrouvez toutes les dates sur : www.le-florida.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 4 = 3