Le concours Créa’Tag change de dimension pour sa troisième édition

Après une année blanche, Créa’Tag est de retour pour sa troisième édition. Désormais, les porteurs d’un projet innovant venant de l’ensemble du territoire national sont appelés à se manifester. L’agglomération d’Agen, en partenariat avec le Cluster Eau et Climat, espère construire une filière durable sur le TAG.

0 Shares

C’est dans les tout nouveaux locaux de l’Association climatologique de la Moyenne-Garonne, construits sur le Technopole Agen Garonne, qu’a été lancée la troisième édition du concours Créa’Tag. « Nous avons le plaisir de nous retrouver en ces lieux hautement symboliques, puisque l’ACMG contribue à sensibiliser les élus au climat », introduit Olivier Grima, élu en charge de l’économie à l’Agglomération d’Agen. Et le concours, né d’un partenariat de cette dernière avec le Cluster Eau et Climat, s’inscrit parfaitement dans la continuité puisqu’il vise à accompagner des porteurs de projet dans la concrétisation de leur innovation, relevant aussi bien de l’économie classique que de l’économie sociale et solidaire. Des candidats de tous horizons sont appelés à se manifester, qu’ils soient étudiants, créateurs d’entreprises, associations ou particuliers, à l’origine d’un concept novateur pour l’avenir. Et si jusqu’à présent seul le département et ses alentours étaient ciblés, Créa’Tag va désormais plus loin, pour son retour après une année 2021 annulée. « Nous voulons attirer des talents en Lot-et-Garonne pour travailler plus encore sur les questions liées au changement climatique, notamment sur cette zone certifiée Haute qualité environnementale. C’est pourquoi nous élargissons notre cible au territoire national. » Seule contrainte, les projets, même au simple stade de l’idée, doivent s’inscrire dans l’une des quatre thématiques ciblées, à savoir la gestion de la ressource en eau, l’agriculture de précision, la climatisation durable des villes et l’économie verte.

Un accompagnement revu à la hausse

Les quatre à cinq lauréats désignés par un jury composé de membres de l’Agglomération, du Cluster Eau et Climat et de la société civile pour la petite nouveauté, recevront un accompagnement personnalisé, un an d’adhésion gratuite au Cluster en plus d’un hébergement nomade au Campus numérique. Et ce en attendant la livraison du Campus de l’innovation qui devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2024 sur le TAG. Il intégrera un incubateur pépinière d’entreprises porté par l’Agglo, où pourront être intégrés les lauréats. « Sur les éditions précédentes, nous les suivions pendant quatre à six mois, mais compte tenu du temps nécessaire pour qu’un projet arrive à maturité, ce temps d’accompagnement sera prolongé au besoin, en plus des modules de formation mis en place. Tout est pensé pour les aider à accomplir ce rêve difficile qu’est la création d’entreprise », détaille Jean-Marc Bourniquel, secrétaire du Cluster. Ils seront coachés par Nicolas Barré, de l’entreprise Hélios et élu de la CCI 47. Une récompense financière non négligeable est aussi remise aux vainqueurs avec une enveloppe de 35 000€ mobilisée, répartie de la manière suivante : 15 000€ au premier, et 10 000€ euros pour le reste du podium. Un renforcement de la dotation financière qui illustre la volonté de l’Agglo de développer une filière durable. Parmi les heureux gagnants des deux premières éditions, certains projets sont en cours de développement, comme Bionuris, porté par Eudes Brian Mvoula, visant à valoriser les biodéchets et les urines pour fabriquer des engrais biologiques sous forme de poudre et de granulés pour fertiliser les sols.

Renseignements //

Concours Créa’Tag, candidatures à déposer au plus tard le 16 septembre 2022 sur www.eau-climat.com ou sur www.agglo-agen.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 1 = 7