Villeneuve-sur-Lot : Le Tortoni remet enfin le couvert

Après plus de six mois de fermeture pour changement de propriétaire et travaux, le Tortoni a rouvert ses portes cette semaine. Avec le soleil, les clients n'ont pas tardé pour prendre la terrasse d'assaut.

0 Shares

C’est une réouverture qui était plus qu’attendue. Pendant près de six mois, suite au dernier service effectué par Alain Thouvenot, pas un jour n’est passé sans que les usagers réguliers du boulevard Georges-Leygues ne jettent un œil vers le Tortoni, alors complètement barricadé pour des travaux d’envergure. En rachetant cette emblématique brasserie villeneuvoise, Philippe Molinié, gérant de Molinié Boissons, ajoutait une corde à son arc après avoir acquis Le Glacier, à quelques pas de là. A la tête de l’établissement, il y a placé Christian Rakotoarimanana, le patron d’Avana, situé rue de Penne. Originaire de la Réunion, le gérant a notamment travaillé dans un étoilé à Salon-de-Provence, a fait partie de l’aventure du Stelsia à ses débuts mais a aussi côtoyé Michel Guérard, célèbre chef triplement étoilé. « Philippe Molinié étant mon principal fournisseur, nous nous connaissions déjà, explique Christian. Les discussions sont allées très vite et tout s’est fait naturellement. Je tiens à saluer l’engagement de la famille Molinié qui a mis tout son cœur dans ces travaux. Ce n’est pas qu’un investissement financier, ils ont littéralement mis la main à la pâte. » Il faut dire que l’on nourrit beaucoup d’ambitions pour celui qu’il faut appeler « Le Grand Café Tortoni. » « Nous avons conçu l’établissement comme une brasserie parisienne, détaille Christian. On veut être une véritable institution avec des prestations de standing et conceptualiser la chose. Cela passe par plein de petits détails. Nous souhaitons évoluer et faire grandir Villeneuve-sur-Lot à nos côtés. » Pour y parvenir, l’équipe a littéralement mis les petits plats dans les grands. De la salle à la terrasse en passant par les tables en marbre et l’ensemble du personnel en bretelles, nous voilà plongés dans un véritable univers. Du côté des prestations, on souhaite mettre en avant une « cuisine française conviviale, selon Christian. Ce sont des recettes de grand-mère qu’on vient remettre au goût du jour. Nous avons par exemple des plats en cocotte qu’on met au milieu de la table et où chacun vient se servir. On se bat avec Florette, la cheffe de la cuisine, pour travailler des produits régionaux. Même si je n’aime pas le terme, nous avons des ‘burgers’ améliorés au pain de campagne, façon Rossini ou encore un hot-dog à la saucisse de canard. Les menus du jour vont appuyer sur des plats d’avant un peu oubliés. » Toujours dans cette idée de « conceptualiser l’établissement », la carte des boissons joue également la carte de l’originalité. « Nous avons nos propres cocktails signatures, annonce fièrement le gérant. Il y a également une sélection de bières de la plus classique à du produit premium ou encore une cave à vins avec peu de références mais une grande qualité. »

Le Tortoni a rouvert ses portes depuis ce mercredi 13 avril, sur le boulevard Georges-Leygues à Villeneuve-sur-Lot.

Un lieu de vie avant tout

La clientèle semble en tout cas adhérer à la proposition. Il n’y a qu’à voir la terrasse qui n’a pas désempli depuis la réouverture. « Nous avions beaucoup de pression, mais une bonne pression, rappelle Christian. La clientèle a répondu présent et à chaque fois que quelqu’un rentrait dans le restaurant, il y avait un effet ‘wahou’. On est contents car on a réussi à créer quelque chose et encore une fois, cela a été fait avec beaucoup d’amour avec la famille Molinié. Notre objectif est aussi de faire venir une clientèle qui ne sort plus ou qui va ailleurs, parce qu’elle ne trouvait plus son compte à Villeneuve-sur-Lot. » Tout en mettant de la qualité et de la rigueur dans ses prestations, le service veut quant à lui toucher le plus large possible. On peut ainsi venir dès le matin boire un café alors que le midi sera davantage consacré aux ouvriers et commerciaux. « Ce que nous souhaitons, c’est avant tout créer un lieu de vie plus qu’un lieu de restauration pur et dur, poursuit le gérant. Le soir, on pourra venir boire un coup sans forcément manger et nous aurons les ‘after dinner’ qui nous permettront de continuer la vie de la brasserie après le repas et ce jusqu’à 2h du matin. » Alors que les travaux du boulevard Georges-Leygues vont voir le jour dans les prochains mois, comment ne pas imaginer de vastes terrasses remplies de monde, bénéficier à l’ensemble des établissements riverains. « On est persuadés que ces aménagements vont être un peu plus pour nous, estime Christian. Même si les travaux nous impacteront, cela reste un mal pour un bien. Il y a de la place pour tout le monde ici. Nous sommes ainsi en très bonne entente avec Le Glacier. Nous sommes une famille et on s’entraide beaucoup. On trouve des choses chez eux qu’il n’y a pas chez nous et inversement, nous sommes très complémentaires. Cela va pousser tout le monde à aller vers le haut. On discute notamment beaucoup sur les animations de l’été pour ne pas se chevaucher les uns, les autres. » Un cercle vertueux qui ne peut être que bénéfique pour continuer à rendre Villeneuve-sur-Lot plus attractive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

78 + = 80