Un dernier effort avant le réconfort

À deux journées de la fin du championnat, le SU Agen doit encore gagner un point pour assurer définitivement son maintien. Mais pour le dernier match de la saison à domicile, les Agenais voudront aussi faire plaisir à leurs supporters.

0 Shares

Dernier sprint pour le SU Agen qui doit encore cravacher pour valider son maintien en Pro D2. Les deux défaites d’affilée subies à l’extérieur lors des précédentes journées, n’ont en effet pas permis aux hommes de Bernard Goutta de gratter ce précieux point. Les Agenais avaient pourtant beaucoup misé sur leur déplacement à Provence, il y a deux semaines, mais ont dû rentrer bredouilles. « On n’a pas fait un bon match dans le contenu et dans l’engagement alors qu’on avait clairement ciblé cette rencontre, se rappelle le manager. De toute évidence, nous ne sommes pas encore prêts pour aller chercher des victoires à l’extérieur. On prépare désormais cela pour la saison prochaine et on se concentre avant tout sur notre dernier match à domicile. » Face à Nevers, les coéquipiers de Vincent Farré voudront aller chercher plus que ce fameux point du maintien. Dans cette saison morose, il paraît évident pour le technicien agenais de finir la saison à domicile par une victoire, et rien d’autre. « On veut se faire pardonner de ces deux dernières saisons où on régresse et où on n’accroche pas de phases finales, affirme Bernard Goutta. L’objectif est donc de chercher à se faire plaisir à Armandie, devant nos supporters et nos partenaires. Il faut assurer notre sortie. »

Nevers, du très costaud

Oublié le relâchement en Provence, les Agenais ont eu 15 jours pour préparer au mieux ce qui est considéré comme une véritable « finale » pour le maintien. « Dans ce sport, si tu ne mets pas de l’engagement et de l’abnégation, c’est très difficile de gagner, et ce face à n’importe qui. A Armandie, nous avons montré de belles choses et nous devons rester sur cette dynamique », estime le technicien agenais. L’objectif sera donc de venir à bout de Nevers, solide quatrième derrière l’intouchable trio Mont-de-Marsan – Bayonne- Oyonnax. « C’est du costaud, une équipe avec un bon staff qui va jouer une place qualificative pour recevoir un barrage à domicile. Ils ont la meilleure conquête du championnat et l’une des meilleures attaques. A nous de leur montrer notre vrai visage à la maison. » En attendant de vivre des jours meilleurs, on l’espère, la saison prochaine, il faudra donc laisser un bon souvenir aux supporters agenais avant de les quitter pour une longue pause estivale.

Brèves //

Baptiste Lafond se rapproche du SUA

Le SU Agen pourrait enregistrer dans les heures et jours qui viennent, une nouvelle recrue pour sa ligne de trois-quarts. Selon nos informations, les dirigeants seraient en effet sur le point de faire signer Baptiste Lafond, 3/4 centre qui évolue à Rouen depuis 2020. Celui qui fêtera ses 24 ans dans quelques jours, est actuellement prêté par le Racing 92 chez les Normands et viendrait donc poser ses valises en Lot-et-Garonne. Fils de l’ancien international français, Jean-Baptiste Lafond, Baptiste a commencé son parcours de rugbyman à Suresnes, avant de rejoindre les centres de formation du Racing 92 puis du Stade Français. C’est avec le club parisien qu’il a joué ses premières minutes en Top 14, en 2018, avant d’effectuer son retour dans les Hauts de Seine où il n’a pu obtenir du temps de jeu. C’est ainsi qu’il a été prêté à Rouen, en février 2020. Chez les Normands, celui qui peut également évoluer à l’aile, a joué 34 matchs en Pro D2 dont 22 comme titulaire et a inscrit 4 essais.

Animation //

Coup d’envoi donné par les frères Mourcel

Qui dit dernier match à domicile, dit jour de fête. Les équipes du SUA mettent les petits plats dans les grands pour que le public d’Armandie prenne du plaisir devant le match mais aussi avant et après. Un village enfants sera ainsi installé, l’animation du drop des 40 sera effectuée à la mi-temps et un hommage sera rendu aux partants à la fin du match. Enfin, le coup d’envoi fictif de la rencontre sera donné par Pierre-Louis et Arnaud Mourcel, qui avaient participé à Pékin Express l’an dernier. Le service communication a d’ailleurs concocté une vidéo géniale, sur leurs réseaux sociaux, pour présenter l’événement, que nous vous conseillons d’aller visionner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 + 7 =