Le Lot-et-Garonne à l’honneur dans un Tour de France des vignobles

Passionné de vin... et de vélo, un couple de jeunes saumurois a entamé un tour de France des vignobles naturels, avec pour finalité d’ouvrir leur propre bar à vin. Ils étaient de passage en Lot-et-Garonne.

0 Shares

Lucile et Elliot, deux jeunes originaires de Saumur dans le Maine-et-Loire, se sont lancés un pari fou, celui de faire le tour de France des vignobles naturels, ou une « échappée viticole » comme ils aiment à l’appeler…. Le tout à vélo, pour concilier leurs deux passions, et appuyer sur le côté nature en limitant l’impact de ce long voyage. Elle, est ingénieure agronome en viticulture depuis deux ans, lui, travaille dans la restauration en tant que serveur. La démarche n’est pas anodine, puisqu’ils souhaitent ouvrir à leur retour un bar à vin à l’ambiance guinguette, avec des concerts réguliers, et y proposer leurs références coup de cœur, issues des professionnels qu’ils auront rencontrés lors de ce long périple. « Cela fait un an que nous préparons notre itinéraire, avec une sélection des différents domaines que nous voulions visiter. Au total, nous en avons recensé 150 ! » explique Lucile. La concrétisation de leur projet a été rendue possible grâce à un partenariat mis en place avec l’application Raisin, qui référence les vignerons naturels. « Nous étions déjà des utilisateurs réguliers. Nous les avons contactés pour leur expliquer notre démarche et leur proposer notre accompagnement comme nous allions rencontrer les viticulteurs qu’ils mettent en avant. Finalement, ils ont tout de suite adhéré à l’idée et nous ont proposé de financer cette belle aventure », se réjouissent-ils. En contrepartie, Lucile et Elliot publient des articles sur l’application et sur un site dédié au fil des étapes pour partager leursrencontres.

Apprendre au contact des vignerons

Partis le 11 avril dernier, ils se sont donné cinq mois pour boucler la boucle. « L’objectif est d’être de retour en septembre pour faire les vendanges à la maison ! », plaisantent-ils. Chaque jour, sauf le dimanche, « jour de vacances » où ils en profitent pour se reposer, ils roulent en moyenne 40 à 50 kilomètres. La semaine dernière, ils étaient de passage en Lot-et-Garonne, à la découverte de plusieurs domaines en biodynamie, parmi lesquels on retrouve celui d’Elian Da Ros, très reconnu dans le milieu de la restauration sur l’ensemble du pays ; le domaine de Quissat à Bazens, propriété d’Anne-Marie et Rémy Delouvrié, récemment repris par leur fille Agathe et Romaric Hardy ; ou encore Magalie Tissot et Ludovic Bonnelle du domaine du Pech à Sainte-Colombe-en-Bruilhois. Les deux cyclistes hors pair ont aussi été reçus par Christophe Avi sur les terres du Domaine du Bois de Simon, récemment passé en bio sur une partie de ses vignes, dont la première cuvée a été mise en bouteille l’an dernier. L’occasion d’échanger sur sa démarche et de proposer aux deux Saumurois une petite dégustation. « C’est une belle aventure humaine, qui nous permet de mettre des visages derrière certaines étiquettes ! Nous apprécions particulièrement trouver des accords mets-vins, ce que nous souhaitons instaurer dans notre futur établissement. » Ils ont déjà prévu de mettre en avant leur tour de France sur les murs pour garder une trace de leur voyage viticole…

Renseignements //

Pour suivre les aventures de Lucile et Elliot, rendez-vous sur instagram : @lapetiteboucleduvin ou sur le site : boucle.raisin.digital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

56 − = 48