Agen : les infractions causées par les trottinettes se multiplient

Les agents du commissariat de Police d'Agen ont suivi cette semaine une formation sur les engins de déplacement personnel motorisés.

0 Shares

Au cours de cette demi-journée, ils ont reçu une formation théorique sur les EDPM (engins de déplacement personnel motorisés) tels que les trottinettes, gyropodes, monoroues ou autre overboard, ainsi qu’un point complet sur la législation de base concernant ces moyens de locomotion. Il est bon de savoir que depuis le 25 octobre 2019, les EDPM sont reconnus par le code de la route comme une catégorie de véhicules. La création d’une règlementation dédiée permet de lutter contre les comportements dangereux observés, de promouvoir une utilisation responsable et plus sûre de ces engins et surtout de retrouver un usage apaisé des trottoirs pour les piétons. En effet, les plaintes des piétons agenais n’ont cessé de croître ces derniers temps, mettant en cause la vitesse excessive de ces « véhicules » sur les trottoirs de la ville.

15 contrôles pour 14 infractions

Mercredi 18 mai sur l’après-midi, les agents sont passés à la pratique sur le boulevard de la République, contrôlant les conducteurs de 14 trottinettes et d’une draisienne. Verdict : 14 infractions ont été constatées. 5 PV ont été dressés pour circulation sur les trottoirs, 6 pour non présentation d’assurance, 1 pour port d’oreillettes, 1 pour circulation à contresens et un engin a été immobilisé pour défaut d’assurance.

Beaucoup d’usagers ignorent que pour conduire une trottinette, ils doivent répondre à certaines exigences notamment en termes de sécurité. Tous les EDPM doivent être munis d’un avertisseur sonore ainsi que d’un dispositif d’éclairage et de signalisation – feux de position avant et arrière ainsi que de dispositifs réfléchissants (catadioptres), et d’un dispositif de freinage.

Ces engins « personnels », qui entrent dans la catégorie des véhicules terrestres à moteur, sont également soumis à une obligation d’assurance, seules les trottinettes louées possèdent une assurance comprise dans la location. Il est également parfaitement interdit de transporter une autre personne.

Contraventions de 35 à 135€

Enfin, il n’est pas permis de rouler n’importe où avec ces moyens de transport, dont l’utilisation est permise à partir de 12 ans. En agglomération, la circulation ne peut se faire que sur les pistes cyclables et en aucun cas sur les trottoirs, réservés exclusivement aux piétons, si ce n’est en posant pied à terre. En l’absence de bandes cyclables, le conducteur peut circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est de 50km/h, la circulation à contresens étant interdite.

Hors agglomération, la circulation n’est autorisée que sur les voies vertes et pistes cyclables. Ces engins sont tout bonnement soumis aux règles du code de la route, ce qui signifie que l’usage du téléphone est interdit, idem pour les oreillettes, tout comme la conduite sous influence, alcool ou stupéfiants. Toute infraction constatée sera punie d’une contravention pouvant aller de 35€ à 135€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69 + = 79