Concertation autour d’un projet de village sénior à Réaup-Lisse

À Réaup-Lisse, la municipalité souhaite impulser un projet de village sénior, en co-construction avec les habitants. Une réunion est organisée le 1er juin dans la salle des fêtes de Réaup, à partir de 14h.

0 Shares

A quelques kilomètres de Nérac, la commune de Réaup-Lisse souhaite créer un village sénior, adapté au vieillissement et à la perte d’autonomie. Un projet social porté par la municipalité avec la volonté de « créer un lien intergénérationnel, dans une perspective de revitalisation qui bénéficiera aux acteurs économiques locaux : commerçants, producteurs et artisans », souligne le maire Pascal Legendre. Et pour cause, le village serait créé en coeur de bourg, afin d’être au plus près de toutes commodités et faciliter la vie des résidents. Pour cela, la commune s’est portée acquéreur d’un terrain de 13 000m2, tandis que plusieurs terrains à bâtir seront proposés autour du village sénior pour favoriser la mixité. Six logements du T2 au T3 aux loyers modérés sortiront de terre dans un premier temps, répondant aux derniers critères environnementaux pour favoriser les économies d’énergie.

Des subventions pour compléter le tour de table

Le projet intégrera une maison commune, pour recevoir de multiples d’activités, en plus d’une salle dédiée aux rendez-vous médicaux ou paramédicaux, à la fois pour les résidents, mais aussi pour l’ensemble des habitants de Réaup-Lisse. « Nous travaillerons avec plusieurs associations pour assurer la vie collective et proposer des animations aux résidents ». Au centre du village, nous retrouverons un parc paysager et un parcours de santé. « Côté investissement, nous sollicitons des subventions de l’Etat, la Région, le Département ainsi que des fonds européens pour compléter l’auto-financement communal », explique le maire.

Réunion publique le 1er juin

Dans une démarche de co-construction avec les habitants, une réunion de concertation sera organisée le mercredi 1er juin à la salle des Fêtes de Réaup de 14h à 16, suivi d’un moment de convivialité autour d’une collation. « L’idée est d’imaginer ensemble les espaces collectifs, le jardin potager, les activités proposées, etc. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 5 = 5