Plongé dans les livres, la vie est belle

‘Villeneuve se livre’, le festival littéraire lancé l’année dernière par la municipalité, fera son retour les 24 et 25 septembre prochains avec pour thématique : la vie est belle.

0 Shares

La vie est belle. Quel plus bel hommage à Sylvie Rongier, adjointe à la culture disparue en janvier dernier, que le choix de cette thématique pour la deuxième édition du festival littéraire de Villeneuve-sur-Lot. Un principe qu’elle s’appliquait pour combattre la maladie et qui a donné nom à son dernier projet. C’est envahi par l’émotion que Guillaume Lepers a annoncé le retour de ‘Villeneuve se livre’ et cette très forte pensée à son amie. Le festival viendra marquer la rentrée culturelle, en cœur de Bastide les 24 et 25 septembre prochains. « Malgré les coups durs, il faut aimer la vie. À travers les livres, on peut s’évader de manière positive et profiter de cette vie si magnifique. » Dans le beaucocon de la place Lafayette, c’est une soixantaine d’auteurs que les Villeneuvois pourront rencontrer. Le format avait beaucoup plu l’an passé. « Nous avions eu un plateau très éclectique et c’est une règle que je veux aussi appliquer pour cette année. Les visiteurs doivent partir avec desinstants de mémoire », explique Pierre Defendini, directeur artistique du festival. Il pourra compter sur la venue de deux auteurs confirmés pour parrainer cette édition. En cette année d’hommage à Molière, dans la saison culturelle villeneuvoise, Eve de Castro viendra présenter son nouveau roman, L’autre Molière, une fiction où elle se demande si cet auteur a vraiment tout écrit de son œuvre. « Face à cette femme qui est une auteur classique, j’ai décidé de poser de la modernité avec Régis Jauffret, poursuit le directeur artistique. Il a une écriture somptueuse et mériterait de finir à l’Académie française. »

Une programmation « bouquet de fleurs »

Le reste de la programmation reste à peaufiner. « Il y aura des romans, des essais, de la biographie. Tout ce qui fait le panorama littéraire français. Je viens fabriquer un bouquet de fleurs et de temps en temps, je vais en piquer une chez une maison d’édition. » Comme l’année dernière, la place Lafayette se transformera en une place des auteurs qui se prête magnifiquement à l’exercice. « Il est important de rappeler que tous les auteurs ont réussi à vendre des livres l’an dernier. Il en est ressorti un chiffre d’affaires global de 35 000 €, réparti de manière équitable pour chacun d’eux. » Le parvis Sainte-Catherine sera également repensé. « Des débats auront lieu. Les auteurs pourront s’exprimer et il y aura une libre parole avec le public. » Diverses animations émailleront le week-end comme la visite d’un auteur en maison d’arrêt ou des dessins d’enfants autour des livres. Les acteurs culturels de la ville (théâtre, bibliothèque et musée) seront également de la partie. « En septembre, il est important de renvoyer des messages positifs », insiste Guillaume Lepers. Le festival se clôturera avec la remise d’un prix de la Ville – une sculpture nommée « La Simone » pour sa ressemblance à de Beauvoir – issu d’une sélection de six ou sept livres. « L’an dernier, nous avions récompensé un super roman et il a fait un parcours exceptionnel ensuite », rappelait Pierre Defendini. Le festival littéraire de Villeneuve, un véritable gage de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 1 = 3