L’oeuvre du poète Jasmin célébrée dans un livre

Après avoir sorti ‘Jasmin, dictionnaire intime’ en 2014, Jacques Clouché dévoile son dernier livre en hommage au poète occitan, ‘Jasmin l’enchanteur’, sorti avec les Editions d’Albret, pour revenir en détail sur sa vie et son œuvre.

0 Shares

Ses descendants étaient fièrement présents pour découvrir en avant-première l’ouvrage finalisé, prêt à investir les bibliothèques… Jacques Boé, plus connu sous le nom de Jasmin, est à nouveau célébré dans un livre de plus de 700 pages. Derrière cet immense travail de documentation, on retrouve Jacques Clouché, qui était à l’honneur lors de la présentation de son dernier bébé intitulé ‘Jasmin l’enchanteur’. Il a été publié aux Editions d’Albret, la maison d’édition des Amis du Vieux-Nérac, dont l’objectif est d’explorer le passé de notre terroir. « Pourquoi l’enchanteur ? Déjà car il a été d’une extrême générosité tout au long de sa vie, mais aussi parce qu’il était certainement doté d’un charme irrésistible pour rencontrer un tel succès dans les salons parisiens où les gens ne parlaient pas gascon ! (rires) », lance-t-il. L’auteur, considéré comme le ‘Jasminologue’ le plus averti, a réuni de nombreux documents iconographiques et de multiples témoignages sur le poète occitan. « Il est véritablement un patrimoine tant sa place a été forte dans l’esprit collectif des Agenais. Mais est-ce que nous le connaissons vraiment ? En répondant oui, nous trahissons notre ignorance. Et nous avons tenté de combler cela, avec le Dictionnaire intime publié en 2014. Mais comme le temps passe, il était venu le moment de revenir sur les traces de notre Jasmin », explique le spécialiste, ajoutant que cela devrait être sa dernière contribution.

Deux éditions pour un bel hommage

Le représentant de la société des Amis du Vieux-Nérac, André Bianchi, a également rendu un vibrant hommage à Jasmin et à Jacques Clouché à travers un discours pour le moins surprenant, débuté en gascon avec les 27 premiers vers de ‘Mos Souvenirs’, « dans lesquels Jasmin raconte sa venue en ce bas monde ». Ce qui n’a pas manqué de faire sourire la salle. « Je suis sûr que vous me pardonnerez d’avoir contrevenu aux usages en donnant la parole en premier à Jasmin, et ce avant de vous saluer », plaisantait-il. Quand le ‘Jasminologue’ leur a proposé ce projet, Les Amis du Vieux-Nérac n’ont pas hésité une seule seconde avant de le suivre. « Ce qu’il nous avait sommairement mis en page avoisinait les mille pages ! Et il a écouté mes arguments lorsque je lui ai dit que cet opus ne pouvait être publié en l’état. » Après avoir retravaillé la mise en page, et allégé quelque peu le contenu en donnant une place d’honneur aux nombreuses citations de ses poèmes accompagnées de la traduction, en plus de raconter sa vie et son œuvre, Jasmin l’enchanteur est né. « Il y a bien eu quelques moments de découragement car le projet était ambitieux et de nouvelles idées venaient à l’un ou à l’autre. Mais on voulait tellement que le résultat soit à la hauteur de ce que nous imaginions… ». Pari réussi. Deux éditions sont disponibles, dont une ‘deluxe’ imprimée à une centaine d’exemplaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 50 = 59