Une école pour favoriser l’inclusion des enfants handicapés

Enseignante et sensible à la cause de l’autisme, Karima Tahraoui s’est lancée dans la création d’une école centrée autour de plusieurs méthodes d’enseignement, et favorisant l’inclusion des élèves handicapés. Son nom : Les Comètes.

0 Shares

Dès la rentrée prochaine , une nouvelle école maternelle et élémentaire ouvrira ses portes en centre-ville d’Agen, au sein de l’espace de loisirs Les Îles. L’établissement Les Comètes sera privé, et géré par l’association éponyme à but non lucratif. Si on y dispensera évidemment des enseignements en adéquation avec le programme de l’Education Nationale, son fonctionnement a été imaginé en s’inspirant de diverses pédagogies, entre Montessori, Steiner Waldorf, Freinet et la pédagogie inclusive. L’objectif premier : favoriser l’inclusion du handicap en milieu scolaire. Cette initiative revient à Karima Tahraoui, présidente et fondatrice de l’association, enseignante et sensible à la cause de l’autisme, puisqu’elle est maman d’un enfant touché par ce trouble neuro-développemental. « J’ai rapidement pris conscience des défi s que représentent les apprentissages scolaires pour les enfants ayant des besoins éducatifs particuliers », appuie-t-elle. Formée à d’autres méthodes d’enseignement pour les accompagner, elle décide d’aller plus loin et d’ouvrir sa propre école, afin « d’offrir un environnement scolaire adapté aux besoins de chaque enfant pour grandir et apprendre naturellement ». Pour en arriver à la concrétisation de ce projet, une longue phase de réflexion et de travail a été nécessaire durant près de deux ans pour la présidente et la dizaine de membres qui composent le bureau… « Nous avons notamment travaillé avec Christian Alin, professeur émérite des universités en sciences de l’éducation, qui est une référence française sur les pédagogies innovantes », souligne Jean-Pierre Govignon, vice-président de l’association et ancien proviseur de l’Education nationale.

Soirée de lancement réussie

Pour la rentrée et les débuts de l’école Les Comètes, il faudra compter 400 € par mois. L’objectif pour les années suivantes, est de mobiliser des partenaires pour réduire les frais de scolarité. Vingt élèves au maximum seront accueillis, âgés de 10 ans tout au plus. Les niveaux seront mélangés et les enfants seront accompagnés par Camille Pasquet, la directrice-enseignante qui bénéficie d’une expérience de dix ans dans le métier. « Elle adaptera les apprentissages aux besoins de chacun. L’objectif est que l’environnement de la classe s’adapte à l’élève et non l’inverse, afin qu’il apprenne naturellement et s’épanouisse », souligne Jean-Pierre Govignon. Cette dernière sera appuyée par deux assistants pédagogiques à temps plein, spécifiquement formés, notamment pour la prise en charge d’enfants touchés par tout type de handicap, afin de favoriser cette inclusion recherchée. « Nous avons développé une pédagogie active et coopérative, pour faciliter l’entraide et la socialisation des enfants. Le but est de proposer une accessibilité des apprentissages pour tous. » Pour présenter Les Comètes, une soirée de lancement a permis d’accueillir une centaine de personnes dans la salle de la rotonde au Stadium d’Agen, avec plusieurs tables rondes organisées et des invités d’honneur, donc le parrain Marouane Chamakh, ancien footballeur professionnel notamment passé par les Girondins de Bordeaux et Arsenal. « Il est papa d’une petite fille handicapé, donc il a très vite été sensible au projet, se montrant très intéressé et investi. Plus qu’une simple présence, il a participé activement aux réunions de travail », se réjouit le vice-président. Les inscriptions sont possibles jusqu’à la fin juin, avant des entretiens prévus avec les familles intéressées. Rendez-vous ensuite le 12 septembre, pour le début des enseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

86 − 79 =