Diagamter intègre l’audit énergétique dans ses savoir-faire

Dès le mois de septembre, Diagamter proposera un nouveau service pour s’adapter au nouveau diagnostic de performance énergétique mis en place pour les logements.

0 Shares

Toujours être en faculté de s’adapter au changement. Cette maxime correspond parfaitement à l’entreprise Diagamter, spécialisée dans le diagnostic immobilier pour la vente et la location de biens à destination des particuliers et professionnels. Ces dernières années, l’enseigne a sans cesse développé ses compétences pour s’adapter aux lois appliquées dans le milieu. Déjà agréé par le bureau d’études Aléa Contrôles pour toucher le secteur du BTP, et détenteur de plusieurs certifications comme le repérage avant travaux/démolition pour détecter toute trace de polluant, ou l’analyse de la qualité de l’air intérieur, Diagamter continue d’étendre son offre avec l’intégration d’un service supplémentaire à compter de la rentrée, celui de l’audit énergétique lié à la mise en place du nouveau DPE (diagnostic de performance énergétique) pour la vente et la location de biens. « La COP 21 a fixé des objectifs à 2050, avec l’ensemble des logements qui devront être classés A ou B à cette échéance, pour répondre à la volonté de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre. L’Etat a décidé de frapper fort pour la planète », explique le gérant Grégory Noël. Par ce nouveau diagnostic, les propriétaires de ‘passoires énergétiques’, comme sont nommés les logements les plus gourmands, vont être contraints de réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique.

Restrictions progressives

A partir du 1er septembre, cet audit devra obligatoirement être remis à l’acquéreur lors de la première visite pour les logements classés F ou G. En janvier 2025, ceux catégorisés E s’ajouteront à la liste. Pour les D, ce sera à compter de janvier 2034. « Cela a des répercussions importantes du côté des investisseurs. Nous avons quotidiennement des appels à ce propos pour obtenir des précisions », appuie Grégory Noël. Côté location, une première mesure interviendra le 25 août prochain, avec le blocage des loyers pour tout nouveau bail. Puis petit à petit, les logements classés de E à G seront considérés comme non décents (voir calendrier ci-contre), marquant l’interdiction de location. « Au-delà de l’aspect environnemental, cette mesure va permettre de lutter contre les marchands de sommeil. » Pour assurer cette prestation, l’ensemble des techniciens vont prochainement passer une nouvelle formation certifiante, pour être opérationnels rapidement. « Nous avons déjà investi sur du matériel spécifique, et notre équipe, loin de se reposer sur ses acquis, continue de se tenir informée des dernières nouveautés, en plus d’acquérir de nouvelles compétences régulièrement, pour apporter un service complet à nos clients. » Diagamter continue par ailleurs de recruter de nouveaux collaborateurs pour répondre à la demande grandissante.

Renseignements //

Agence d’Agen :
2 rue Emilie Sentini – 05 53 96 94 53
Agence de Villeneuve-sur-Lot :
3 avenue du Général de Gaulle – 05 53 71 72 32

Les dates à retenir

Pour la vente de logements, audit énergétique obligatoire :
- Classes F et G, à partir du 1er septembre 2022 
- Classes E, à partir du 1er janvier 2025
- Classes D, à partir du 1er janvier 2034

Pour la location :
A partir du 25 août, pout les logements F et G, loyers bloqués en cas de nouveau bail ou renouvellement de celui-ci.
- Classes G, non décent (interdit à la location) à partir du 1er janvier 2025
- Classes F, non décent à partir du 1er janvier 2028
- Classes E, non décent à partir du 1er janvier 2034

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72 − = 68