Profitez de nombreuses aides pour produire votre énergie solaire

0 Shares

Nous sommes de plus en plus concernés par l’environnement et avons conscience de notre impact global sur la planète. Alors quoi de mieux pour commencer sa transition énergétique, qu’investir dans l’énergie solaire ? L’autoconsommation, c’est consommer l’énergie que l’on produit chez soi, pour soi !

L’intérêt ?
– Réduire sa facture d’électricité de façon significative
– Réduire sa dépendance à un fournisseur d’électricité
– Produire suffisamment d’électricité pour couvrir une partie des besoins de son logement en énergie.

– L’autoconsommation est possible grâce à plusieurs sources d’énergies : le soleil, le vent, la chaleur, l’eau.
Mais c’est l‘énergie solaire qui remporte l’adhésion. Vous n’avez plus qu’à faire installer des panneaux photovoltaïques sur votre toit ou dans votre jardin pour faire fonctionner vos appareils électriques (chauffage, électroménager…) !
Il faut garder en tête que, dans le cas d’un logement privé notamment, il est rare que les périodes de production d’électricité coïncident parfaitement avec les périodes de consommation. Ainsi, il se peut qu’entre 12 et 16 heures, au moment où le soleil est au plus haut (et la production solaire la plis élevée), la maison soit vide.

C’est pourquoi on estime généralement que la part d’autoconsommation se situe aux environs de 40 % pour un logement équipé, sans système de stockage. Le reste de l’énergie dont vous aurez besoin sera fourni par votre fournisseur d’électricité.

• Taux d’autoconsommation : la part de la production électrique consommée immédiatement sur place.
• Taux d’autoproduction : la part de la consommation électrique d’un logement produite sur place.

2 types d’autoconsommation

• L’autoconsommation individuelle : un producteur (l’autoconsommateur) consomme lui-même et sur un même site tout ou une partie de l’électricité pro- duite par son installation, instantanément ou après une période de stockage.

• L’autoconsommation collective : un ou plusieurs producteurs délivrent de l’électricité photovoltaïque à un ou plusieurs consommateurs finaux.

Une tarification d’utilisation des réseaux publics de distribution d’électricité spécifique (le TURPE) est prévue pour les consommateurs qui participent à des opérations d’autoconsommation, lorsque la puissance de l’installation qui les alimente est inférieure à 100 kilowatts (kW).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 1 =