Agen : L’Epicier, un paradis des bons produits sous les Cornières

Ouvert depuis le mois de juillet, L'Épicier sort du lot parmi les nombreux restaurants des Cornières à Agen. Ici, les mots d’ordre de cette épicerie sont “terroir” et “qualité”.

0 Shares

L’Épicier ne passe pas inaperçu lors d’une traversée de la rue des Cornières. Et pour cause, avec sa devanture verte et orange, notre œil s’arrête automatiquement sur l’établissement. Cette boutique est récemment apparue dans la tête d’Alain Delsol. Mais les épiceries, salons de thé et lui, c’est une histoire bien plus ancienne. “Mon grand-père tenait un établissement de la sorte non loin d’ici, dans le quartier puis j’ai été pendant plusieurs années à La Brûlerie toujours en centre-ville. Aujourd’hui, ma petite-fille tient le Colombus juste à côté de nous, donc ce quartier , c’est un peu toute ma vie parce que j’y suis attaché”, s’amuse-t-il. S’il a bien connu l’expérience des salons de café dans sa vie, c’est pourtant l’idée de l’épicerie fine qui le tentait déjà avant de prendre sa retraite. “Avant, je travaillais comme transporteur, mais j’y pensais déjà régulièrement, et c’est en étant à La Brûlerie que j’ai compris que je voulais faire un lieu plus généralisé avec de la vente de bons produits, en plus d’être un salon de thé-café”, précise Alain. La gestion de l’Epicier au quotidien est confiée à trois femmes : Annick, Nathi et Véronique, qui viennent toutes d’univers professionnelles différents. Un joli mélange qui ajoute du charme à l’endroit. 

Une offre complète

A l’intérieur, un large choix de produits artisanaux et atypiques des quatre coins de l’Hexagone et même plus se présentent à vous. Sucré, salé, gourmandises ou plus raffiné, il y en a pour tous les goûts. “On met en avant de bons produits, des spécialités locales, comme d’ailleurs. On ne jure que par la qualité de ce que l’on propose”, assure Annick, belle-fille d’Alain et co-gérante de l’établissement. L’Épicier n’est pas simplement un lieu pour faire ses courses. Il est possible de se restaurer sur la terrasse avec l’un de leurs plats cuisinés. En dessert ou pour le goûter, pourquoi ne pas vous laisser tenter par leurs crêpes maison qu’ils confectionnent tous les jours en boutique. A terme, Annick et ses camarades aimeraient développer cette partie salon de thé. “On voudrait que les gens puissent venir prendre le temps de s’arrêter à la boutique, mais pas seulement récupérer des produits. C’est un bel espace et l’offre de l’épicerie va totalement avec un moment de détente en terrasse”, détaille-t-elle. Après des débuts plutôt calmes cet été, l’équipe de l’Épicier vous attend nombreux lors de cette rentrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

98 − 96 =