Sensibilisation à l’alimentation pour la foire des producteurs bio

La 17e foire des producteurs bio, qui se déroule ce dimanche au parc des Haras, sera l’occasion de sensibiliser les visiteurs à la question de l’alimentation.

0 Shares

Les producteurs de la filière biologique en Lot-et-Garonne sont de retour ce dimanche pour leur 17e foire, du côté du parc des Haras. Ce déménagement orchestré l’an passé a été aussi l’occasion pour l’organisation de revoir un peu la manière de penser l’événement. « On en fait moins une affaire commerciale, plaide Irène Carrasco, présidente d’Agrobio 47. Maintenant, les producteurs sont tous regroupés par filière, afin de montrer leur diversité. Cela donne une philosophie totalement différente. »

Pour cette manifestation qui se veut conviviale et familiale, le thème de l’alimentation a été sélectionné et fera l’objet de plusieurs conférences et ateliers. « Il est impossible que l’agriculture passe en biologique du jour au lendemain quand on cultive en conventionnel depuis des lustres, mais il faut les convaincre car les futurs bio, ce sont eux ! On sait qu’en biologique, les rendements diminuent. Quand on fait cette transition, on change sa méthode et sa façon de s’alimenter. Cela implique notamment de manger moins de viandes, de fromages. Il faut du temps pour que les pratiques changent. »

Cours de cuisine anti-gaspi

Parmi les activités de la journée, l’entrepreneure et traiteur Valérie Sieurac sera au cœur de l’événement en animant deux ateliers et deux conférences. Il sera notamment question de cuisine anti-gaspi ou comment cuisiner avec les restes au fond du frigo. Cela permettra ainsi d’apprendre tout un tas d’astuces qui, à terme, peut permettre de réduire la note sur le ticket de caisse, ce qui n’est pas négligeable en temps de crise.

« Il ne faut pas se mentir, ce que nous traversons ne touche pas que l’agriculture biologique. Dans le département, nous nous portons bien avec désormais près de 15% de fermes bios, soit un total de 1 100. Du côté de l’Etat, nous avons gagné une petite reconnaissance politique grâce au nouveau ministre de l’agriculture, Marc Fesneau qui a fait passer le crédit d’impôt pour la conversion en bio de 3500 à 4500 €. Même si ce n’est pas suffisant, ce sont des petites victoires, les choses se font petit à petit et c’est pour cela qu’on a besoin d’événements comme cette foire des producteurs bio pour continuer de sensibiliser le public à notre cause. »

L’an dernier, ils étaient 2 000 curieux à s’être pressés aux Haras, un chiffre que l’organisatrice espère au moins égaler, si la météo le permet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

41 − = 36