Une cinquième rencontre déjà à quitte ou double pour le SUA ?

Défaillant lors des fi ns de rencontres, le SU Agen s’est de nouveau incliné contre Colomiers. Les premiers objectifs de la saison ne seront peut-être pas remplis. Avant le match contre Rouen vendredi, les premières grosses inquiétudes, elles, se font sentir.

0 Shares

« Personnellement, j’ai encore aujourd’hui beaucoup de mal à digérer cette rencontre », témoignait ce lundi Antoine Erbani, troisième ligne du SUA. Trois jours après la réception de Colomiers, le joueur formé à Agen semblait toujours aussi abasourdi que le public d’Armandie vendredi soir. Comme si les joueurs n’apprenaient pas de leurs erreurs. Après le revers à Montauban (26-25), Colomiers est aussi reparti victorieux pour un point d’avance au tableau des scores (21-22). Pourtant, après avoir vu les Haut-Garonnais prendre le large en début de partie, les Agenais ont largement dominé le reste du match. Cependant, le réalisme cruel des Columérins a sonné le glas d’une équipe agenaise trop peu décisive. Un coup de pied de Maxime Javaux à la 78e minute de jeu a scellé le sort des « Bleu et Blanc ».

« On révolutionne le rugby en perdant avec ces statistiques »

Le SUA a inscrit deux essais contre Colomiers, mais les occasions de scorer ont été bien plus nombreuses. Lors de surnombres sur les ailes, les chances de marquer ont plusieurs fois été gâchées par des passes approximatives et précipitées, comme si les joueurs n’avaient plus l’habitude de ces situations. « Ce qui nous met d’autant plus en colère, c’est qu’on a de la possession. On a mieux maîtrisé le secteur de la touche cette fois et on ne s’est pas trop mis à la faute, regrette Antoine Erbani. On révolutionne le rugby en perdant avec ces statistiques. »

Rouen, un défi de taille pour se rassurer

Les Normands suivent un parcours inverse à celui du SUA. Comme nos Agenais, les Rouennais luttaient pour le maintien l’an passé. Par contre, ils n’ont connu la défaite qu’à une seule reprise cette année et sont aujourd’hui sur le podium de la Pro D2. « Rouen, c’est super costaud. Mais on va se concentrer et perfectionner ce que l’on sait faire, plutôt que d’essayer de chercher une faille chez l’adversaire », assure Antoine Erbani. Les hommes de Bernard Goutta nagent actuellement en plein doute, eux qui souhaitaient atteindre un minimum de 12 points lors des cinq premières rencontres. L’objectif n’est pas inatteignable, mais il faudra sortir une performance XXL face à Rouen.

Une simple victoire permettrait tout de même de relativiser sur ce premier bloc. Avec deux succès références à l’extérieur, l’objectif initial serait pratiquement atteint. De plus, les courtes défaites à domicile laissent penser que le SUA est loin de se faire surclasser dans ce championnat. Comme le souligne Antoine Erbani : « Agen est imprévisible. On peut gagner, comme perdre contre n’importe qui. » Cependant, un quatrième échec de suite (ce qu’ils n’ont pas connu depuis un an), plongerait les Lot-et-Garonnais dans une phase de grande inquiétude. Espérons simplement que le vent tourne en leur faveur cette fois-ci.

Premières sorties remarquées pour Etcheverry et Erbani

À l’occasion de ce second match à domicile cette saison, le public d’Armandie a pu découvrir ou redécouvrir certains visages. Tout d’abord, celui d’Iban Etcheverry. L’ailier n’avait pas foulé une pelouse en match officiel depuis une rencontre face à Aix-en-Provence en décembre 2021. Vendredi soir, il ne lui aura fallu que 38 minutes pour retrouver le chemin de l’en-but en scorant un essai en coin. L’enfant du pays Antoine Erbani a, lui aussi, montré des initiatives rassurantes, notamment en touche, pour son premier match avec le SUA depuis 2018. Des prestations qui n’ont certainement pas échappé au manager Bernard Goutta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ 9 = 13