L’État accompagne Sainte-Livrade dans son renouveau

Dans le cadre du programme "Petite ville de demain", la commune de Sainte-Livrade a signé une convention avec les services de l’Etat qui l’accompagnent dans sa revitalisation.

0 Shares

C ’est un grand oral important qu’a passé Pierre-Jean Pudal, maire de Sainte-Livrade-sur-Lot, ce jeudi 15 septembre. Devant le sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot et différents responsables d’organismes publics, il a présenté les projets visant à la redynamisation et au rayonnement de sa commune, et notamment son centre-ville. La convention pour l’Opération de revitalisation de territoire (ORT) a été signée avec l’Etat qui confirme son engagement auprès de la deuxième commune la plus peuplée de l’Agglomération du Grand Villeneuvois (CAGV).

« Après la labellisation « Petite ville de demain », la signature de cette ORT est une véritable chance pour nous, résumait Pierre-Jean Pudal. Je tiens à féliciter nos services qui ont réussi à monter ces deux gros dossiers en seulement un an, c’est assez fabuleux. Cela va nous permettre d’avoir des soutiens de l’Etat très variés sur nos projets. Cela peut être de l’ingénierie, comme une prise en charge partielle du salaire de techniciens. » Aujourd’hui, ce sont une quinzaine de dossiers qui ont déjà été fl échés dont certains ont déjà démarré, à l’instar du pôle Audevard, de la médiathèque, ou encore du plan vélo.

« Viendront ensuite la végétalisation du centre-ville ou encore l’aménagement des berges du Lot, poursuit le premier édile. L’avantage de l’ORT, c’est qu’on a aussi pu bénéficier d’idées extérieures, apportées par la société qui a fait les études. Elle a compris nos projets et a su les mettre en valeur. On peut estimer que ce sont 12 M€ d’investissement qui vont être réalisés dans les années à venir. Tout ne pourra pas se faire sur notre mandat car cela demande énormément de travail. »

A noter que près de 700 000 € seront investis sur une Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain (OPAHRU). Cette composante de l’ORT permettra d’accompagner des propriétaires dans des travaux de rénovation, et ce, à raison de 8 logements par an jusqu’en 2027, soit un total de 40. L’objectif, à terme, est de lutter contre la vacance immobilière.

Un esprit communautaire

Il s’agit de véritables avancées pour la commune de Sainte-Livrade, qui n’agit pas seule. La signature de l’ORT est en réalité un avenant à la convention signée par la mairie de Villeneuve-sur-Lot l’an passé, dans le cadre du programme « Action cœur de ville » « C’est la première fois qu’on ne travaille pas uniquement sur la commune mais avec l’esprit d’un bassin de vie, se félicite Pierre-Jean Pudal. Au sein de l’Agglo, nous avons des comités de travail avec les maires des autres communes.

Ils nous donnent leur opinion sur les projets initiés à Sainte-Livrade et ça nous permet de ne plus être seuls dans ce qu’on fait. Demain, ça sera à leur tour d’agir et je pense notamment à Casseneuil dont je pourrai aussi bien défendre les projets que les miens dans le futur. C’est un véritable esprit communautaire qui a été insufflé par Guillaume (ndlr, Lepers, président de la CAGV). Avant, ça ne se faisait pas et l’Etat a bien compris que nous parlions désormais à l’échelle d’un territoire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 5 = 1