Après une saison hors norme, les Marchés de Producteurs de Pays en veulent plus

Cet été, les Marchés de Producteurs de Pays du 47 sont allés au-delà des attentes de leurs organisateurs. Un encouragement déterminant pour une filière qui s'est vue renaître pendant la période estivale.

0 Shares

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 80 000 visiteurs et une moyenne de 1 000 consommateurs par soirée, les Marchés de Producteurs de Pays, (marque de la chambre d’agriculture), n’avaient « jamais connu ça, même avant l’arrivée de la crise sanitaire », s’étonne encore Nathalie Roussille, présidente de l’association Agriculture et tourisme en Lot-et-Garonne. Pendant plus de deux mois, près de 200 producteurs ont vendu leurs produits locaux de qualité à travers le département sur les Marchés de Producteurs. Du côté de Meilhan-sur-Garonne, Lamontjoie ou encore Villeréal, les habitués, comme les touristes, ont très largement rempli les espaces d’accueil des marchés. « On va se concentrer l’année prochaine sur la possibilité de recevoir plus de personnes. On a été un peu pris de court cette saison, mais c’est au final une très bonne nouvelle », explique Benjamin Reyt, membre organisateur du réseau MPP (Marchés de Producteurs de Pays). Un succès d’autant plus important financièrement parlant pour les agriculteurs. Aussi, Nathalie souligne la fierté de participer à l’animation de certains villages. « On amène les marchés dans des lieux qui ne bougent pas trop. Le Covid n’a rien arrangé en plus, donc je pense que cela explique aussi l’engouement des visiteurs. » A noter que le Lot-et-Garonne est le seul département avec un Marché de Producteurs de Pays chaque soir de la semaine, sauf le samedi.

Un futur placé sous le signe de la nouveauté

Cerise sur le gâteau, la tournée des marchés n’est pas encore terminée. Le parking de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne accueillera le dernier rendez-vous de la saison le 16, 17 et 18 décembre. Malgré les difficultés que connaît la filière du gras, plusieurs agriculteurs ont pu sauvegarder leur production de foie gras pour en proposer ces jours-là. « On veut faire vivre ce marché dans le même esprit que ceux des derniers mois », appuie Benjamin. Autre nouveauté, le réseau MPP a lancé cet été son premier almanach. Un outil complet pour vous amener au plus proche de vos producteurs locaux. « Cela faisait très longtemps que l’on souhaitait le faire, mais on voulait prendre le temps de le rendre le plus complet possible, détaille la présidente de l’association. Vous y découvrirez des renseignements sur les producteurs de notre réseau, ainsi que leurs recettes et astuces, le tout accompagné d’un programme de la saison. » Afin de continuer à promouvoir les membres de son réseau ainsi que leurs produits, la Chambre d’agriculture a ouvert au mois de septembre son restaurant. Intitulé « La Campagne à la table de nos producteurs », il se situe au 3ème étage de la maison de l’agriculture. Comme lors des marchés, un leitmotiv prédomine : « consommez local ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 4 = 5