Agen-Aurillac : la troisième à domicile, enfin la bonne ?

Après une semaine de repos, le SU Agen reprend du service ce vendredi soir avec la réception d’Aurillac dans un stade Armandie fl ambant neuf. De quoi mettre énormément d’attentes sur les Agenais qui sont à la recherche d’une première victoire à domicile.

0 Shares

Une nouvelle partie du championnat de Pro D2 commence en ce début de mois d’octobre. Il y a deux semaines, le premier bloc de cinq rencontres s’est terminé de la meilleure des manières pour les « Bleu et Blanc ». En déplacement à Rouen, alors 3e au classement, les Agenais ont cette fois fait tourner le vent en leur faveur en s’imposant (13-16), notamment grâce à un coup de pied victorieux de leur ouvreur Thomas Vincent dans les dernières minutes de jeu. Les hommes de Bernard Goutta, qui avaient visé 12 points à l’issue de ces cinq matchs, en ont finalement ramené 11. L’objectif est donc pratiquement rempli, d’autant plus que les victoires ont été acquises uniquement à l’extérieur. En revanche, le SUA n’a toujours pas enregistré le moindre succès dans son antre d’Armandie. Les deux revers contre Grenoble et Colomiers planent au-dessus des Agenais à l’approche du premier match du second bloc de la saison. A nouveau, le SUA se déplacera à trois reprises durant les prochaines semaines. « On est capable de faire mieux. On ne peut pas se contenter d’atteindre nos objectifs, il faut qu’on les surpasse. », affirme le troisième ligne du SUA Antoine Erbani.

Ne pas tomber dans le piège

Vendredi à 19h30, Aurillac se dressera sur la route des Suavistes. Ces deux formations se connaissent bien puisqu’elles ont souvent eu l’occasion de se rencontrer ces dernières années en Pro D2. Leur dernier affrontement sur la pelouse agenaise en octobre 2021 reste d’ailleurs un bon souvenir. Au bout du suspense, le SUA avait alors mis fi n à sa série de défaites entamée… un an et demi plus tôt en Top 14. Du côté des intéressés, les joueurs mettent un point d’honneur à ne pas prendre cette équipe auvergnate à la légère. « Aurillac est habituée à la rigueur de ce championnat, explique l’arrière Loris Tolot. C’est l’équipe typique de Pro D2 qui embête tout le monde avec un solide paquet d’avants, mais qui sait tout aussi bien dicter le jeu au pied à ses adversaires. » Le joueur formé au SU Agen est d’ailleurs de retour à la compétition après avoir été écarté des terrains plusieurs semaines à cause d’une blessure à l’épaule survenue contre Grenoble lors de la deuxième journée. Le dicton dit que la troisième est toujours la bonne. Alors, les Agenais trouveront-ils le chemin du succès pour ce troisième match à domicile ? Rien n’est moins sûr. Pour autant, ils auront, pour la première fois depuis maintenant plus de deux ans, l’appui d’un stade Armandie au complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 10 = 16