Tribune Ferrasse : le début d’une nouvelle ère pour le SUA

1972 : Plus de 50 ans après sa sortie de terre, la tribune Ferrasse laissait sa place à une structure plus moderne. 1990 : Au plus fort de sa domination nationale, le SU Agen LG se dotait de la tribune Basquet. 2007 : La tribune Lacroix voyait le jour pour créer un premier lien entre Ferrasse et Basquet. Des constructions majeures qui ont chacune marqué l’histoire du club pour le faire entrer dans la modernité. Avec cette nouvelle tribune Ferrasse, 2022 ne dérogera pas à la règle, faisant définitivement entrer le stade Armandie dans le XXIème siècle. Supporters, élus, dirigeants, joueurs et anciens évoquent « leur Armandie ».

0 Shares

L’attente se fait ressentir chez les supporters, comme dans les rangs du SUA. Que donnera cette tribune Ferrasse nouvelle génération qui peut accueillir plus de 4300 spectateurs (3000 places assises, 640 places VIP et 640 places en loges) ? Elle se divise en trois niveaux bien distincts les uns des autres. Le rezde-chaussée est le point convergent de l’édifice. Les spectateurs y découvriront la rue des Légendes, où sont implantés plusieurs espaces de restauration. En arpentant l’allée dont le sol se présente sous la forme d’une reproduction dans sa longueur, d’un terrain de rugby aux normes, vous trouverez une série d’hommages aux légendes du SUA et ses différentes équipes de jeunes sur les murs de la rue. Au plafond, huit luminaires ont été placés pour représenter les boucliers de Brennus du club. Les VIP se retrouveront, quant à eux, au salon des étoiles placés aux deux extrémités de la tribune. Pour leur confort, des vestiaires, bars et espaces traiteur sont à retrouver au premier étage. Le deuxième et dernier niveau comprend 38 loges. 36 d’entre elles possèdent 16 places et sont prises à l’année, quand deux autres d’une capacité de 32 personnes sont louables à chaque match. A l’intérieur, les loges ont six aménagements différents en fonction de leur position dans le stade.

La tribune en dates

La nouvelle tribune Ferrasse, c’est une affaire qui a commencé il y a maintenant cinq ans. « Le dossier a eu des premières esquisses en 2017. Il y a eu d’abord deux années de réflexion, puis trois ans d’écriture du programme administratif avec les appels d’offres », remet dans l’ordre Arnaud Kerjean. En réalité, les travaux de cet Armandie nouvelle génération n’ont commencé qu’il y a un an et demi, plus exactement le 29 mars 2021 avec la création du centre de performance. C’est en juin de la même année que l’ancienne tribune Ferrasse a été détruite. Au final, 18 mois de travaux auront été nécessaires pour sortir de terre la « nouvelle Ferrasse »

Une inauguration en grande pompe

Si l’issue du match entre le SU Agen et le Stade Aurillacois reste entre les mains de la glorieuse incertitude du sport, une chose est certaine sur cette inauguration du nouveau Stade Armandie, c’est que la fête promet d’être belle. Dès 16h, ce sera d’abord au tour de l’ensemble de la plaine des Sports de recevoir les honneurs. Philippe Sella, qui va donner son nom à ce vaste espace sportif sera bien évidemment présent pour couper le ruban. Ce monument du SUA LG devrait se retrouver comme un poisson dans l’eau, quelques instants plus tard à l’heure de l’inauguration officielle de la nouvelle tribune Ferrasse. Celle-ci se fera en effet depuis la fameuse rue des Légendes, rendant hommage aux glorieux anciens du SUA ayant écrit l’histoire de ce club huit fois champion de France. L’ouverture des portes au grand public se fera dès 18h. Les spectateurs auront alors 1h30 pour attendre le coup d’envoi mais surtout contempler cet écrin qui n’attend plus que de vibrer.

Spectacle pyrotechnique et concert

A la mi-temps, ce sont les enfants des écoles agenaises qui seront à l’honneur. Gracieusement invités par la municipalité, ils procèderont à un lâcher de ballon. En espérant que les joueurs aient illuminé le terrain pendant 80 minutes, les festivités se poursuivront pour une troisième mi-temps. Un spectacle pyrotechnique permettra d’apprécier les charmes de ce nouvel Armandie sous une autre facette. L’ensemble sera animé par l’artiste corse La Petite culotte qui viendra notamment interpréter son tube de l’été, « La Goff a Lolita ». Il ne reste vraiment plus qu’à espérer que les vingt-trois Agenais chantent, eux, « La Goutta bonita ».

Cap sur les 10 000 spectateurs !

Depuis quelques semaines, Pépito Elhorga ne sort plus la tête de l’eau. « C’est plutôt bon signe », sourit le directeur commercial et marketing du SUA LG. Avant cette grande journée de célébration, les sollicitations vont bon train, comme si c’était l’évènement à ne surtout pas rater. « Au niveau des ventes, on a déjà dépassé la barre des 8000 spectateurs. On pense même pouvoir franchir le seuil symbolique des 10 000, ce qui serait vraiment super », lance l’ancien arrière international. Pour un match de saison régulière de Pro D2 contre un adversaire de milieu de tableau, ces chiffres sont plus qu’encourageants.

De bonnes bases pour le reste de la saison

Du côté de la nouvelle tribune Ferrasse, la star du moment, pas moins de 3000 places ont été vendues. Même tendance du côté des VIP. « Les loges, au nombre de 36 (ndlr, +2 pour les grands évènements), seront pratiquement toutes remplies, idem pour le Salon des Étoiles », détaille Pépito Elhorga. Ce dernier se réjouit de voir un tel élan populaire autour de cette inauguration. Mais le soleil brillera-t-il autant sur Armandie après Aurillac ? C’est en tout cas le souhait le plus cher de toute l’équipe commerciale. Côté affluence, les deux premières rencontres à domicile affichaient une moyenne honorable aux alentours des 6000 spectateurs (6400 pour le match inaugural, 5600 pour le suivant) compte tenu du chantier en cours. Le taux de remplissage des loges pour la saison s’approche des 85%, soit l’équivalent de 500 places à ce jour, avec beaucoup de renouvellement et quelques anciens partenaires sur le retour. Le Salon des Étoiles, qui constitue une off re intermédiaire inédite avec ses 640 places, est quant à lui réservé à 70%. « C’est déjà bien mais on peut encore faire mieux, affirme Pépito Elhorga. On veut surfer sur l’engouement de l’inauguration pour séduire encore plus les foules. Ce moment est plus qu’une simple date, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour le club. On tourne enfin la page des deux dernières années de galère avec une nouvelle arène, une nouvelle équipe, un nouveau staff , de nouvelles ambitions… C’est une autre aventure qui démarre et elle sera portée par une expérience au stade encore améliorée ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

35 + = 42