Agen fête les 30 ans de jumelages impérissables

A l'occasion de réceptions de délégations étrangères, la Ville d'Agen célèbre ce week-end les 30 ans de son amitié avec les villes de Llanelli et Nishinomiya. Un moment pour resserrer les liens de jumelages qui ont connu des freins avec la crise sanitaire.

0 Shares

Le rendez-vous était donné dans l’enceinte de la mairie d’Agen, mais à deux jours différents. Afin de donner « son moment d’importance » à chacune des deux délégations, les réceptions n’étaient pas organisées dans la même journée. « C’est un grand week-end, mais nos deux groupes d’invités méritent une attention toute particulière », précisait le maire d’Agen Jean Dionis. Pour ce faire, les festivités ont commencé vendredi 7 octobre avec l’accueil au sein de la salle des Illustres d’une délégation de 7 personnes originaires du Pays de Galles, dont Philip Warlow, maire de Llanelli. Arrivés la veille, les Gallois ont eu programme chargé entre les différentes visites du département et évidemment l’inauguration du nouveau stade Armandie. Jean Dionis en profitait pour rappeler que « ce jumelage est né de la passion que possèdent les deux villes pour le rugby. » Le maire de Llanelli de l’époque cherchait à s’associer à une ville française aussi attachée à son équipe locale qu’eux l’étaient pour leur « Scarlets ». Agen avait alors été vu comme une évidence. Ce rendez-vous était d’autant plus important puisque la délégation britannique n’avait pas pu se rendre en France l’an passé (une délégation se rend à Agen tous les quatre ans, la dernière visite en date était de 2017). « C’est un plaisir de faire renaître ce lien entre nos deux villes qui doit perdurer dans le temps », assure Philip Warlow. Son homologue agenais ponctuait : « Ni la crise sanitaire, ni le Brexit ne doivent nous freiner. Nous repartons sur de meilleures bases. »

Les japonais reçus samedi

Le lendemain, les jumeaux de Nishinomiya étaient, à leur tour, les stars du jour. Cette amitié, elle aussi vieille de 30 ans unit les deux régions avec des échanges réguliers entre des étudiants, des artistes et des élus. L’association « Les amis de Nishinomiya » joue un rôle prépondérant dans l’organisation de ces voyages entre les deux villes. Le maire de la ville nippone est aussi arrivé à Agen jeudi. Le reste de la délégation, emmenée par l’artiste Taro Fukushika et sept de ses élèves, étaient déjà sur les lieux depuis la semaine passée. Ces derniers ont eu un programme éclectique, alternant les visites aussi bien touristiques que dans des établissements de santé et des écoles. Les deux délégations sont repartis en début de semaine avec, on l’espère, des souvenirs plein la tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 5 = 7