SU Agen : Le déclic et maintenant on enchaîne ?

Le SUA LG tient enfin sa première victoire à domicile, et ce, au meilleur des moments pour l’inauguration de la nouvelle tribune Ferrasse. A l’approche de la rencontre face à Biarritz vendredi soir, une question prédomine : les Agenais ont-ils trouvé la bonne formule ?

0 Shares

« L ’appui du public a été primordial pour remporter ce match », déclarait en conférence de presse le troisième ligne du SUA Arnaud Duputs à la suite de la rencontre face à Aurillac. Et pour cause, avec plus de 10 000 spectateurs en tribunes, les hommes de Bernard Goutta n’avaient plus été encouragés par autant de personnes dans un match depuis un certain Agen-Clermont-Ferrand au mois d’avril 2018. Vendredi dernier, les Aurillacois n’auront rivalisé qu’une vingtaine de minutes. Les Agenais ont ensuite déroulé jusqu’à l’ultime retentissement de la sirène en inscrivant au total six essais, soit autant que lors des cinq premiers matchs de la saison.

Score final 43-20. Les Lot-et-Garonnais sont repartis avec le point de bonus offensif et leur performance la plus aboutie jusque-là. On pourrait penser que cette prestation est de bon augure pour la suite de la saison à domicile, mais le manager des « Bleu et Blanc » voit la chose autrement. « Le plus compliqué n’est pas de remplir le stade ce soir-là, mais qu’il le soit aussi dès la prochaine rencontre à Armandie et cela passe par des victoires à l’extérieur. »

« Loin du match référence »

Pour la première fois cette année, le SUA n’a pas semblé manquer d’efficacité, bien au contraire. La touche, secteur souvent défaillant auparavant, a connu un 100% en faveur des Agenais. Une fois de plus, la mêlée a su s’imposer et le travail de la conquête tant attendue depuis la préparation estivale a porté ses fruits. Pour autant, Bernard Goutta refuse de s’enflammer et préfère relativiser sur les acquis. « On est loin du match référence. On a pris l’ascendant grâce à la conquête, mais il y a encore beaucoup de choses à rectifier notamment au niveau de notre jeu derrière. C’est un processus qui va rentrer petit à petit comme celui de la touche dont on voit les récompenses depuis le match face à Colomiers », explique-t-il. Aussi, le manager catalan ne préfère pas parler d’équipe type. « Je n’ai pas de groupe titulaire. On a simplement fait des choix logiques pour appliquer notre stratégie contre Aurillac. »

Ne pas tomber dans le désordre biarrot

Le SUA entame donc parfaitement son second bloc de la saison. Avec trois déplacements en quatre matchs, la réussite passera d’abord par l’invincibilité à Armandie : « On doit gagner à la maison et en faire une forteresse. Si on ramène encore 12 points à la fin de la série, alors le bloc sera réussi », précise le coach. Alors pour enchaîner, les Agenais devront se défaire vendredi à 21h de Biarritz, qui sort d’un succès retentissant à Montauban. « C’est une équipe opportuniste et réaliste. Elle sanctionne facilement et t’impose une grosse guerre au sol. Pour ce qui est de jouer dans le désordre, c’est la meilleure équipe du championnat. » A noter que le SU Agen n’a pas enregistré trois victoires de suite depuis la saison 2016/2017. Mais avec leur 6e place au classement, les Agenais ont un statut à assumer : celui d’une équipe qui gagne.

La vie du groupe //

Hamadache et Takulua pas du voyage à Biarritz

C’est un coup dur pour les Agenais. Malik Hamadache, qui excelle depuis le début de la saison, est indisponible pour la rencontre face à Biarritz, tout comme le demi de mêlée Sonatane Takulua, auteur d’un doublé contre Aurillac. Sorti à la demi-heure de jeu, l’ancien pilier de Montpellier souffre d’une légère entorse du genou. Il avait jusque-là été titularisé à chaque reprise. Son coéquipier, lui, a cédé sa place à Dorian Bellot à l’heure de jeu après avoir fait une rechute sur son mollet déjà endommagé par les précédents matchs. Le manager Bernard Goutta s’est voulu rassurant en précisant qu’ « ils étaient surtout ménagés pour ne pas prendre le moindre risque et les avoir à disposition le plus rapidement possible ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64 − = 59