La voiture, c’est mieux à plusieurs avec Karos

Après des années de recherches, l’Agglomération d’Agen va implanter dès le 1er janvier 2023 une solution de covoiturage avec l’arrivée de l’entreprise spécialisée Karos.

0 Shares

« Nous cherchons activement des solutions claires à l’autosolisme, c’est-à-dire le fait d’utiliser son véhicule de manière solitaire. Réduire ce phénomène permettrait ainsi de diminuer les trafics et l’impact écologique », annonce d’entrée Pascal de Sermet, vice-président en charge du dossier lors du conseil d’Agglomération. Il confie même qu’ « une première tentative avait été effectuée sans succès il y a quelques temps. » En partageant les trajets à plusieurs, ce plan irait aussi en adéquation avec les problématiques de hausse des prix du carburant. Karos a donc été choisie pour répondre aux besoins de l’Agglomération. Déjà implantée à Toulouse et Saint-Lô où elle a fait ses preuves, la société s’engage à réaliser 5 000 trajets dans la ville sur sa première année de déploiement, puis 10 000 la seconde et enfin et 15 000 la troisième. « Si les objectifs ne sont pas atteints, Karos remboursera une partie de ce que l’Agglomération lui aura versée », avoue le vice-président en charge des transports et mobilités. Un projet qui coûtera près de 34 000 € à l’Agglomération.

Une aide financière pour les usagers

Karos n’est pas étrangère à la région puisqu’elle a déjà mis en place un de ses systèmes de covoiturage avec la clinique de la Candélie. A l’échelle de l’agglomération tout entière (limite à ne pas dépasser pour éviter de concurrencer d’autres groupes de covoiturage), Karos verra le jour le 1er janvier 2023. Bien évidemment, la société propose un service de rémunération via son application simple d’accès. Un conducteur touchera 2€ par personne covoiturée lors d’un trajet. « On va encourager la pratique en finançant aux usagers de la première couronne de l’agglomération d’Agen 70 centimes sur les 2€, soit le prix d’un billet de bus tempo. Pour les habitants de la seconde couronne, ce sera 1,50€. » De cette manière, les résidents de cette deuxième couronne auront désormais une solution de transport régulière non onéreuse. A noter que l’Etat aidera prochainement les personnes covoiturées avec une enveloppe de 100€. Une telle solution avait déjà été mise en place à l’échelle départementale avec Ciligo, lancé par Cillinnov, association de Muriel Boulmier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

62 − = 57