Le SUA veut poursuivre son festival à Angoulême

Dans un sentiment de maîtrise, sans pour autant être flamboyants, les Agenais se sont débarrassés de Vannes à Armandie. Jeudi, contre Soyaux-Angoulême, ils auront l’occasion de terminer le bloc invaincus et de prendre provisoirement la première place du championnat.

0 Shares

Qui parviendra à mettre fin à la folle série du SUA LG ? La question prend de l’ampleur dans une Pro D2 qui voit les hommes de Bernard Goutta enchaîner les victoires, aussi bien à l’extérieur qu’à domicile. Après s’être offert il y a deux semaines un premier candidat au podium avec le Stade Montois, Agen a de nouveau ralenti l’ascension d’un « gros » en déroulant vendredi dernier contre Vannes, 3ème avant la rencontre. Cependant, sur les quatre matchs du bloc entamé contre Aurillac, le défi breton de la semaine passée a été le moins abouti. Pénalisés et en échec sur la touche, les Agenais ont cravaché pour ne pas encaisser de points d’entrée de jeu. « On n’a pas craqué lors des dix premières minutes là où on aurait été fébrile il y a quelques semaines », se réjouit le manager Bernard Goutta. Solides, les « Bleu et Blanc » ont finalement débloqué le compteur en envoyant Iban Etcheverry dans l’en-but (quatre essais en cinq matchs cette saison). En seconde période, c’est l’opportunisme de Dorian Bellot sur une pénalité jouée rapidement qui a permis d’enfin prendre le large. 17-3, le contrat est clairement rempli pour les Lot-et-garonnais, bien que l’apport d’un bonus offensif n’aurait pas été de refus. « On a eu beaucoup de fébrilité offensive. C’est notre gros chantier. Il est plus facile de jouer en contre et de s’appuyer sur une grosse défense, mais à Armandie, il faut tenir le ballon et mettre de la vitesse », insiste le Catalan qui salue l’état d’esprit de ses joueurs : « J’ai senti beaucoup de retenue dans le vestiaire après le match. Le groupe mûrit et analyse sa performance de la bonne manière. Ce sont des compétiteurs. »

Quand Agen place son mur…

Entraîneurs comme joueurs étaient unanimes pour dire qu’ils avaient le sentiment de « pouvoir jouer bien plus longtemps sans encaisser de points ». En effet, le mur de fer des Agenais est devenu une référence en seconde division. « C’est notre défense qui nous fait gagner des points pour le moment », analyse le troisième ligne Antoine Erbani. Paradoxalement, si l’équipe connaît quelques difficultés à produire du jeu, son travail derrière n’a aujourd’hui peut-être pas d’égal, sauf chez Oyonnax, actuel leader du championnat. Une efficacité qui se base, selon les coachs, sur « un état d’esprit établi dès la préparation estivale ».

Partir en vacances du bon pied

Jeudi à 21h, le SUA LG mettra ses dernières forces dans la bataille contre Soyaux-Angoulême avant de prendre un repos de deux semaines. Ils pourraient alors terminer le deuxième bloc de la saison invaincus et sur la première marche du podium. Fort de ses récents succès à l’extérieur, Agen peut s’appuyer sur un large groupe. Pour autant, « Soyaux a fait tourner la semaine dernière et nous attend de pied ferme », estime Bernard Goutta. Le SUA étant l’équipe à battre, il est certain que les Charentais ne manqueront pas l’occasion de frapper un grand coup, mais Agen doit lui aussi marquer les esprits avant un potentiel choc des leaders contre Oyonnax pour la reprise…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 + = 67