Le cru 2022 de l’excellence artisanale célébré

La Chambre des métiers et de l'artisanat tenait hier au Centre de congrès son rendez-vous annuel qui récompense les acteurs de l'artisanat en Lot-et-Garonne. Une soirée émouvante qui a mis plus que jamais l'accent sur la formation.

0 Shares

Il y avait affluence hier au Centre de congrès. Plus de 250 personnes ont pris part à l’événement, dont près de 180 artisans. Le président de la CMA47 Jean-François Blanchet s’est réjoui de cette forte présence, rappelant que la Chambre des métiers et de l’artisanat était leur « à coup sûr une deuxième maison pour tous ces travailleurs ». Ce dernier s’est félicité des récents projets mis en place par la chambre tels que la création du titre d’artisans gourmands qui compte aujourd’hui 12 personnes. Il ajoute qu’ « une carte avait été conçue avec le conseil départemental pour aller à la rencontre de tous les artisans gourmands du 47. » Jean-François Banchlet a aussi tenu à faire un point sur l’avancement du projet d’extension du CFA la Palme avenue de Colmar. « C’est un grand tournant pour nous. Les finances, à hauteur de 18 M€, sont arrivées. C’est un bonheur pour les 915 apprentis en formation au CFA qui pourront continuer de se former dans les meilleures conditions et c’est une chance pour le Lot-et-Garonne qui n’est pas un territoire perdu, mais un pays d’avenir », affirme-t-il.

Fierté et émotion

Avant de laisser place aux premiers lauréats, Catherine Mallet, présidente du Conseil d’administration de la Banque Populaire Occitane a remercié « tous ces acteurs qui font vivre nos territoires et villages par leur dynamisme et le tourisme. » Au total, au travers de six catégories de prix ont été récompensés plusieurs dizaines d’artisans. Les assistants de dirigeants d’entreprises ont même été honorés. « Derrière un bon patron, il y a toujours une personne qui œuvre tout autant. » Plusieurs lauréats ont fait part de leur fierté de recevoir le titre de Maître Artisan, une « reconnaissance professionnelle et personnelle », pour les quatre artisans décorés. Mickaël Ravasco a quant à lui gagné un prix félicitant la reconversion professionnelle. Ce boulanger à Roquefort a « changé de vie en 2020 pendant la crise sanitaire après dix années dans les ressources humaines et ce, pour avoir un métier aussi essentiel pour les gens, que pour moi », détaille-t-il. Boulanger, boucher, coiffeur et encore bien d’autres métiers ont connu le succès hier. D’anciens apprentis du CFA la Palme ont aussi eu le droit à leur récompense comme Amandine Rey, pâtissière et malentendante, qui n’a pas pu cacher son émotion en recevant sa récompense méritée. « Mon mari m’a encouragé à suivre cette formation qui m’a permis de mûrir et de prendre confiance en moi. » Jean-François Blanchet a alors rappelé que « 30 personnes en situation de handicap suivent actuellement une formation au CFA. C’est un élément qui ne doit pas être un frein à l’insertion professionnelle. » Enfin, différents prix ont été donnés à des entrepreneurs, responsables et au coup de cœur de la Chambre des métiers pour compléter cette soirée qui n’attend plus qu’une prochaine édition en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 46 = 47